AccueilTerritoiresLa Région Paca adopte un plan de sobriété énergétique

La Région Paca adopte un plan de sobriété énergétique

La Région Paca a lancé un plan de sobriété énergétique qui prévoit d'adapter son bâti et sa consommation d'énergie pour réduire l'impact financier et écologique. L'objectif est de faire baisser la consommation de 10 % dans tous ses établissements.
Les lycées de la région Paca s'équipent de panneaux photovoltaïques, comme ici sur le toit du lycée de Drap, dans les Alpes-Maritimes.
Claude Almodovar - Les lycées de la région Paca s'équipent de panneaux photovoltaïques, comme ici sur le toit du lycée de Drap, dans les Alpes-Maritimes.

Territoires Publié le ,

La hausse des coûts de l'énergie entamée en 2022 ne devrait pas faiblir. Rien que dans les lycées, malgré les mesures prises pour limiter les consommations, la facture de gaz a augmenté de 54 M€ ! Dans le cadre de son Plan climat, Gardons une Cop d'avance, la Région Paca est engagée depuis 2017 en faveur de la transition énergétique. « Nous avons un principe simple : chaque centime d'euro dépensé par la Région doit contribuer à la lutte ou à l'adaptation au réchauffement climatique», a énoncé Renaud Muselier, son président.

Lycées, bâtiments administratifs, établissements de formations sanitaires, la Région Paca dispose de nombreux leviers pour réduire sa consommation. En lançant son plan de sobriété, l'enjeu est, pour elle, d'œuvrer, été comme hiver, sur la consommation d'énergie, tout en préservant le bien-être des ses habitants. Cette stratégie s'inscrit en fait dans le cadre du SRADDET (Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) pour Anne Claudius-Petit, présidente de la commission Transition énergétique, stratégie des déchets, qualité de l’air. « Notre objectif est une baisse de la consommation d'énergie et une augmentation de la production d'énergies renouvelables. Notre action va dans les deux sens ». À court terme, la collectivité développe un programme ambitieux de sobriété énergétique. Il s'agit en premier lieu d'agir sur la consommation. « Nous souhaitons atteindre une baisse de 10 % et conjointement accroître la part des énergies renouvelables », a t-elle souligné.

Economie d'énergie : comment passer l'hiver en région Paca ?

Quatre axes distincts

La priorité est en premier lieu d'améliorer la performance énergétique du bâti. Cela se traduit par un programme de rénovation et d'entretien au niveau des bâtiments administratifs, des lycées, du Creps. La qualité environnementale des bâtiments Azur et Provence, conçus en tant que bâtiment basse consommation et haute qualité environnementale, est de bon niveau. L'Hôtel de Région dont la construction date de 1984 nécessite, de son côté, des actions d'entretien et de modernisation avec, entre autres, l'isolation et la remise à niveau des menuiseries.

« Notre objectif est de faire un état des lieux avec un diagnostic précis et d'économiser 5 % sur les résultats d'ores et déjà obtenus », confie l'élue. Des travaux de grande ampleur, notamment sur l'isolation des murs extérieurs et sur les toits-terrasses, permettront une réelle progression dans le niveau de qualité énergétique. La Région poursuit un programme de rénovation et de construction de lycées avec des énergies renouvelables et des matériaux biosourcés. Elle a engagé 120 M€ de 2016 à 2021 pour la rénovation énergétique, avec, entre autres, des travaux sur le lycée Arthur Rimbaud à Istres en 2023. En matière d'équipement photovoltaïque, l'enjeu est clair : « Ce sont 18 % des lycées qui sont d'ores et déjà équipés, soit 31 sur 174, cela passera à 30 % d'ici 2024 avec 19 autres dans les mois à venir sur les toits et ombrières », a t-elle rajouté.

Les autres actions porteront sur l'amélioration de la performance des installations techniques (travaux sur les équipements de chauffage, ventilation et climatisation, mise en place d'un nouveau data center, développement des outils de pilotage et raccordement au réseau de thalassothermie). Autre priorité, la maîtrise des consommations de chauffage stabilisé à 20° en hiver et de climatisation à 26° en été. Un programme complet de remplacement de l'éclairage traditionnel par des LED sera coordonné sur tous les bâtiments. Enfin, elle souhaite sensibiliser l'ensemble des usagers à la sobriété énergétique, enjeu de responsabilité individuelle et collective.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

Journal du 09 novembre 2022

Journal du09 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?