AccueilTerritoiresLa Région débloque 4,9 millions d'euros pour financer 28 projets vertueux de l'aire gapençaise

La Région débloque 4,9 millions d'euros pour financer 28 projets vertueux de l'aire gapençaise

A l'occasion de sa visite à Gap pour adresser ses vœux aux Haut-Alpins, le président de la Région Renaud Muselier en a profité pour signer le Contrat régional d'équilibre territorial deuxième génération. Ce dispositif soutient les projets durables des communautés de communes de la moitié sud du grand bassin gapençais.
La Région débloque 4,9 millions d'euros pour financer 28 projets vertueux de l'aire gapençaise
M.-F. Sarrazin - Autour de Renaud Muselier, les représentants des quatre communautés de communes de l'aire gapençaise qui bénéficient du Cret.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Le président de la Région Renaud Muselier ne mâche jamais ses mots : « Nous ne sommes plus le tiroir-caisse ou l'appoint, nous finançons des projets structurants ensemble », lâche-t-il devant un parterre d'élus du grand bassin gapençais. En ce 10 janvier, il enchaîne les visites express à Gap. Il fait d'abord étape à Gaaap, à la fois espace de coworking et incubateur, que la Région a soutenu à hauteur de 35 000€. Il fait également un saut place Saint-Arnoux pour constater les travaux de création du parvis de la cathédrale, subventionnés là encore par lle conseil régional (200 000€ sur un total de 660 000€). Dernière étape, la préfecture pour y adresser ses vœux au même titre que la préfète et que le président du Département.

« Ce n'est pas normal qu'il y ait des subventions en fonction des copinages »

Mais avant cela, il est attendu à la mairie de Gap pour y signer le Cret (Contrat régional d'équilibre territorial) deuxième génération. Ce dispositif vient compléter le Fonds régional d'aménagement du territoire (Frat). Il permet à la Région de financer sur trois ans des projets structurants en lien avec les besoins des habitants dans le souci d'un développement équilibré des territoires. « J'entends ce sentiment permanent d'être un territoire abandonné, moi qui ai passé mon enfance en Ubaye. Ce n'est pas normal qu'il y ait des subventions en fonction des copinages. Le Cret permet d'avoir une équité sur l'ensemble de la région », continue Renaud Muselier.

Cinq millions d'euros avaient été déployés pour le Cret première génération, bénéficiant aux quatre communautés de communes de l'aire gapençaise*. Ce Cret deuxième génération prévoit 4,9M€ pour soutenir 28 projets de ce territoire avec la particularité d'intégrer un haut niveau d'exigence environnementale pour accompagner les collectivités dans la transition énergétique. Il financera par exemple la deuxième phase de réalisation de la voie douce dans le Champsaur-Valgaudemar (635 000€), la réhabilitation et la construction de 150 logements labellisés BDM (Bâtiment durable méditerranéen) dans le quartier du Claps à Espinasses (840 000€). Mais aussi l'installation solaire du stade nautique et la création d'une unité de méthanisation à Gap (105 000€) ainsi que la requalification et l'aménagement du quartier du Parc à Aspres-sur-Buëch (300 000€).

* La communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance et les communautés de communes Buëch-Dévoluy, du Champsaur-Valgaudemar et de Serre-Ponçon Val d'Avance.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?