AccueilTerritoiresLa production HLM toujours en souffrance en Paca

La production HLM toujours en souffrance en Paca

La production régionale de logements sociaux restera en souffrance en 2021. Selon la Dreal, cette année le nombre d’agréments devrait rester en dessous (entre 70% et 80%) de l’objectif annuel de 11.940 logements.
La production HLM toujours en souffrance en Paca
W. Allaire - Le taux d'exécution pourrait cependant être un peu plus élevé qu'en 2020.

Territoires Publié le ,

Les dirigeants de l’association régionale des HLM de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse (ARHLM Paca-Corse), Pascal Friquet leur président en tête, tirent la sonnette d’alarme depuis des semaines quant à la baisse de la production. Les derniers chiffres publiés par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) apportent de l’eau au moulin de l’inquiétude. Selon l’administration, 2 014 logements sociaux ont reçu un agrément de financement au 15 novembre 2021 en Paca. Ce chiffre qui recouvre 134 projets représente à peine 16,9% de l’objectif régional de production de 11 940 logements sociaux fixé par l’Etat au début de l’année. Conséquence : l’enveloppe du Fonds national des aides à la pierre (FNAP) fléchée principalement vers les logements les plus sociaux (les PLAI - Prêts locatifs aidés d'intégration) peine à être consommée : seulement 6,4 millions d’euros ont été engagés sur l’enveloppe de 43,1 millions allouée aux onze territoires délégataires de Paca (soit un taux d’exécution de 15%).

Les bailleurs sociaux sonnent l’alarme

Si l’on ajoute les 89 autres dossiers dans les tuyaux, « programmés » dans le jargon de la Dreal, on obtient un chiffre de 3 668 logements, soit 31% de l’objectif annuel, un score similaire à celui enregistré à la même période en 2020.

Aix-Marseille-Provence à la traîne

Sur le plan territorial, la métropole marseillaise connait de sérieux retards à l’allumage : au 15 novembre, Aix-Marseille-Provence (AMP) n’a obtenu des financements que pour... 185 logements (dont 80 PLAI) sur un objectif de production de 4 712 HLM en 2021, soit un taux d’exécution maigrichon de 3,9%.

Avec un taux d’exécution de 31,4%, Nice-Côte d’Azur (NCA) fait nettement mieux que sa voisine phocéenne, recensant 541 logements pour un objectif annuel de 1 721 HLM.

En chiffres sonnants et trébuchants, ce retard est encore plus parlant : AMP n’a consommé que 585 000 euros de son enveloppe de financement annuelle de 17 millions d’euros (3,4%). Et sur NCA, l’engagement financier se monte à 1,39 million d’euros pour une enveloppe annuelle de 6,2 millions d’euros (22,4%).

Si la métropole AMP est à la traîne, un délégataire n’a quant à lui carrément obtenu aucun agrément : Dracénie-Provence-Verdon.

A l’autre bout du spectre, le meilleur élève parmi les délégataires est l’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette qui affiche un taux d’agrément de 63,6% (110 logements financés sur un total de 173).

Les PLAI - priorités de l’Etat - ne sont pas mieux lotis : au 15 novembre, seulement 13% de l’objectif annuel de production de 4 300 logements de ce type est atteint (561 logements). Même retard pour les PLUS (Prêts locatifs à usage social), les logements sociaux « standard » qui affichent un taux d’agrément modeste de 18% (924 PLUS agréés sur un objectif de 5 151). Le taux de réalisation des PLS (Prêts locatifs sociaux), les logements sociaux « haut de gamme » (au niveau de loyer le plus élevé), affiche le meilleur score : un taux de 23% avec 529 PLS agréés sur un objectif de 2.289.

Entre 8 300 et 9 500 logements sociaux dans les tuyaux

Ces mauvais chiffres sont d’autant plus alarmants que 2021 présente un horizon moins tourmenté que 2020, année plombée par les confinements stricts du printemps et de l’automne et le report des élections municipales.

Malgré ces mauvais résultats intermédiaires, la Dreal refuse de croire à un scénario catastrophe. Selon les intentions (dossiers proposés) des maîtres d'ouvrages dans le serveur « Suivi et Programmation des Logements Sociaux » (SPLS), elle estime que 2021 pourrait afficher un taux d’exécution de 70 à 80%, soit entre 8 300 et 9 500 agréments, un niveau légèrement plus élevé que celui de 2020 (7 301 HLM).

Rappelons que d’ordinaire, les délégataires attendent le dernier bimestre pour déposer leurs dossiers de financement. Un coup d’accélérateur tardif qui voit traditionnellement la majorité des projets d’HLM obtenir leur sésame administratif entre le 1er novembre et le 31 décembre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2022

Journal du26 janvier 2022

Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?