AccueilUrbanismeLa Porte d'Aix tourne la page du "voiturbanisme"

La Porte d'Aix tourne la page du "voiturbanisme"

Engagé à la fin des années 90, le projet de requalification du quartier Saint-Charles / Porte d'Aix aborde sa dernière ligne droite. L'ancienne entrée de ville, étouffée par l'automobile, cède la place à un nouveau quartier résidentiel et universitaire. Symbole de cette régénération, l'ancien terminal de l'autoroute sera remplacé par un parc urbain de 1 hectare.
La Porte d'Aix tourne la page du

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

La ZAC Saint-Charles - Porte d’Aix (15,2 ha) est l’une des trois ZAC du périmètre d’Euromed I. A ce jour, neuf programmes immobiliers sont sortis de terre :

  • un hôtel Holiday Inn (120 chambres),
  • une école de commerce (l’EMD),
  • une résidence étudiante,
  • une résidence de tourisme,
  • des programmes de logements développés par Constructa et Unicil.

D’autres sont en travaux comme la future bibliothèque interuniversitaire (BIU) de Saint-Charles (8.000 m2, livraison en septembre 2016) ou l’hôtel du groupe japonais Toyoko Inn (231 chambres). Cinq autres opérations - des logements et des équipements comme l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires (IMVT) - sont en cours d’étude et devraient voir leurs permis de construire déposés d’ici dix-huit mois. L’IMVT (14.000 m2 de surface de plancher) est prévu sur la parcelle qui jouxte l’immeuble de logements Le Konnect, réalisé par Constructa dans la partie basse du boulevard Nédélec. Au total, 120.000 mètres carrés de plancher sont programmés dans le cadre de la ZAC.

Cette mutation s’est accompagnée d’une recomposition des espaces publics : la plus spectaculaire a été le recul de l’autoroute. Sous l’ancien tronçon de l’A7 (250 m de long), la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole vient de boucler la réalisation d’un grand bassin de rétention des eaux pluviales (12.000 m3).

L’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée (EPAEM) profitera des travaux pour organiser le renouvellement de la totalité des réseaux souterrains (eaux pluviales, gaz, EDF...), le mobilier urbain et l’éclairage depuis le boulevard Nédélec jusqu’à l’avenue Pelletan, en passant par la place Jules-Guesde. Le lifting concernera également les trottoirs du boulevard Nédélec : les deux côtés de la chaussée seront bordés de platanes. Enfin, un nouveau rond-point sera aménagé entre l’îlot Sainte-Barbe, le boulevard des Dames et l’avenue Camille Pelletan.

Au début 2017, le paysagiste Alfred Peter attaquera l’aménagement d’un parc urbain (lire plus bas). Cet espace vert d’un hectare sera l’épicentre de ce nouveau quartier de ville (800 logements, 14.000 m2 de bureaux et commerces) sorti de terre entre la Porte d’Aix et la gare Saint-Charles.

Un poumon vert à la Porte d’Aix

Trois ans après avoir été retenue par l’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée (EPAEM), l’équipe du paysagiste Alfred Peter* va enfin entrer en action à la Porte d’Aix. Après la mise service du bassin de rétention souterrain sur l’emprise libérée par l’A7, le concepteur va s’atteler à la délicate mission de repenser l’aménagement des 4,6 hectares d’espaces publics autour de l’arc de triomphe, un périmètre appelé à trouver une nouvelle vitalité avec la suppression des 300 derniers mètres de l’autoroute.

Fin avril, les travaux ont démarré sur le boulevard Nédélec. Ce chantier d’environ dix-huit mois concerne l’aménagement du parvis de la Porte d’Aix avec la mise en valeur du monument et la plantation de 90 arbres, la requalification du bd Nédélec (réseaux, voirie, mobilier urbain, éclairage, pistes cyclables) et la restructuration du carrefour Pelletan/Dames/Sainte-Barbe. Début 2017, une fois l’espace public requalifié, le paysagiste pourra lancer les travaux d’aménagement du parc urbain sur l’ancienne emprise de l’autoroute.

Gardienné et fermé la nuit, cet espace végétal sera doté d’aires de jeux et de loisirs (playground, skate-park). Il aura pour épine dorsale une pelouse qui étirera son long ruban vert entre deux rangées d’arbres depuis la place Jules-Guesde jusqu’à l’avenue du Général Leclerc.

Crédit : Atelier Alfred Peter Paysagistes

Emblème du quartier, l’arc de triomphe retrouvera de son lustre grâce à un nouvel écrin : le monument sera le point focal d’un vaste parvis piétonnier en pierre calcaire entouré de platanes.

Le parc aura pour fil d’Ariane une promenade arborée qui reliera du sud au nord le futur passage ouvert entre l’esplanade Jules-Guesde et la rue de Turenne et l’hôtel Toyoko Inn. Ce trait d’union sera accessible aux personnes à mobilité réduite, aux véhicules de secours et aux modes doux (vélo, skate, marche à pied...).

Sur la partie ouest qui jouxte l’hôtel, le dénivelé sera absorbé par un large emmarchement calcaire en forme de restanques. Cet escalier desservira la pelouse légèrement inclinée qui s’adossera au talus arboré actuel. Enfin, un ascenseur permettra de rejoindre l’avenue Leclerc, juste au-dessus.

*L’équipe regroupe Alferd Peter (mandataire), le cabinet STOA architectes, le concepteur lumière Idée Plus, les bureaux d’études techniques (Bet) Ingerop Conseil et Roland Ribi et le sociologue Eric Hamelin (Repérage urbain).

Les détails du projet :

Pour aller plus loin :

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?