Fermer la publicité

La Métropole Nice Côte d'Azur déploie ses nouvelles mobilités

Alpes-Maritimes le - - Urbanisme

La Métropole Nice Côte d'Azur déploie ses nouvelles mobilités
Métropole Nice Côte d'Azur - Il faudra 3 minutes à ce futur téléphérique pour franchir le Var, entre le Cadam et la mairie de Saint-Laurent-du-Var.

Un projet de téléphérique est engagé pour franchir le Var entre le Cadam et la mairie de Saint-Laurent-du-Var. De nombreuses autres opérations sont à l'étude dont les lignes 4 et du 5 du tramway.

La Métropole Nice Côte d'Azur accélère la mise en œuvre de son schéma des transports 2040, adopté en 2009 et actualisé à l'été 2020 et dont l'avancée la plus importante a été la réalisation des lignes 2 et 3 du tramway. Ce schéma est partie prenante des nombreux documents réglementaires dont elle s'est dotée pour réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2030 (plan de déplacments urbains intégré au plan local d'urbanisme métropolitain, plan climat air-énergie territorial, etc.).

Dans le cadre de ce schéma et notamment du volet « mobilités métropolitaines de demain », la collectivité, pour réduire le trafic automobile sur la bande littorale, active un premier projet de téléphérique urbain. Il consiste à relier Nice à Saint-Laurent-du-Var, en prolongement de la ligne 2 du tramway au niveau du Cadam avec une arrivée au sud de la mairie de Saint-Laurent-du-Var. Cette liaison d'environ 800 mètres, franchissant le fleuve en moins de 3 minutes, permettra de connecter le sud de l'Eco-Vallée à la rive droite du Var et de faciliter ainsi les déplacements non polluants au sein de cette zone d'habitat et d'activités économiques. Un parc-relais accompagnera la réalisation de cette infrastructure. « Nous avons choisi ce mode de transport car il permet de franchir le Var sans implanter d'ouvrages dans le lit du fleuve et en raison de sa rapidité de mise au point et de réalisation », souligne Philippe Pradal, président délégué aux finances et aux transports de la Métropole et également président de la régie Lignes d'Azur.

Un investissement évalué à 40 millions d'euros

Avec deux pylônes et deux stations, le projet s'annonce en effet simple à réaliser avec une durée prévisionnelle des travaux d'une vingtaine de mois. La Métropole a prévu d'engager une concertation à la rentrée prochaine et d'entamer des études dès ce mois d'avril. Les travaux pourraient être lancés fin 2023, pour une mise en service en 2025. Coût estimé de ce téléphérique : 40 millions d'euros HT. « Il s'agit d'une décision très importante pour Saint-Laurent-du-Var et la rive droite, reliés à Nice seulement par le pont Napoléon-III et le pont de la Manda », se réjouit Joseph Ségura, le maire de Saint-Laurent-du-Var et également vice-président de la Métropole.

Ce plan des mobilités urbaines de demain, qui prévoit d'engager deux milliards d'euros d'investissements, comporte de multiples projets, des nouvelles lignes de tramway, au parc de bus zéro émission en passant par les mobilités électriques, les navettes maritimes à l'hydrogène, le plan vélo, les parc relais, etc.

Dans le cadre d'une première série de projets devant voir le jour à l'horizon 2025, la Métropole lance ce téléphérique mais s'apprête aussi a réaliser les lignes 4 et 5 du tramway irriguant tout son territoire

Préparation des lignes 4 et 5

Pour la ligne 4, qui desservira Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer (tracé de 7,1 km empruntant la Promenade des Anglais, le Pont Napoléon-III puis la RM 6007 jusqu'au carrefour Kennedy), le projet vient de franchir la première phase de concertation et les études d'avant-projet sont prévues cette année, une fois le maître d'oeuvre désigné. L'enquête publique et la déclaration d'utilité publique sont attendues en 2022 et les travaux vont s'échelonner de fin 2022 à 2025 pour une mise en service début 2026. Coût prévu: 247 millions d'euros HT.

Pour la ligne 5 dans la vallée du Paillon, la Métropole, après avoir étudié plusieurs scénarii (tram, tram-train, BHNS) a récemment arrêté son choix. Ce sera une ligne de tramway complète entre Pont-Michel et Drap (6 km) avec un projet décomposé en trois phases : Pont-Michel/L'Ariane Nord (4km) ; L'Ariane-Nord/La Trinité (0,5 km) avec un franchissement du Paillon par un nouveau viaduc ; La Trinité/Drap (1,5 km) avec un tracé en souterrain. Coût de l'ensemble du projet : 340 millions d'euros HT. La mise en service des différentes phases va s'échelonner entre début 2026, 2027 et 2028. Une première concertation publique est prévue cet été et concernera les deux premières phase de cette ligne 5 (190 millions d'euros d'investissements prévus pour celles-ci). La désignation d'un maître d'oeuvre est prévue au printemps 2022.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer