AccueilEconomieLa MDE 04 mise sur son va-tout, le collectif

La MDE 04 mise sur son va-tout, le collectif

La Mission de développement économique des Alpes-de-Haute-Provence présentait le bilan de l'année écoulée et les axes stratégiques pour le futur. Entre doute et espoir, la MDE dresse sa feuille de route.
La MDE 04 mise sur son va-tout, le collectif
H. Saveuse - Roland Gomez entouré du préfet du département et des élus venus apporter leur soutient à la MDE 04

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Arrêt des financements via le conseil départemental dès 2016, manque de visibilité globale sur ses ressources, Nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe), la Mission de développement économique des Alpes-de-Haute-Provence aura multiplié les obstacles. Forte de trois salariés depuis sa création, elle n'en comptera en juillet prochain plus qu'une. Pour autant lors de l'assemblée générale annuelle, élus et chefs d'entreprises de l'ensemble du département s'accordaient à dire que les missions de marketing territorial de la MDE 04 restaient pour le département une nécessité. « L'ensemble des agences travaille aujourd'hui à la définition de leurs nouveaux modes de financements qui seront demain, c'est certain, beaucoup plus appuyé sur le conseil régional. Nous oeuvrons à ce titre au côtés du directeur de l'ARII* PACA, Jean-YvesLongère mais également au côté des élus régionaux, Pierre Grand-Dufay et DavidGehant en particulier », précise RolandGomez, président de la MDE 04. Il poursuit : « Cette structure est la seule qui gère l'exogène sur le département, l'image que nous renvoyons à l'extérieur du territoire et l'attrait que nous pouvons avoir pour des investisseurs nationaux et internationaux. La MDE 04 doit continuer d'exister, elle doit être pérennisée ». Il martèle « Comment pouvons nous imaginer être le seul département de France à ne pas disposer d'agence de développement économique ? »

Le marketing territorial en ligne de mire

Pour l'heure, la MDE 04 mise sur la « fédération de l'endogène pour séduire l'exogène ». En substance, cette stratégie passera par la structuration de l'offre foncière et immobilière du département via son nouveau site internet avec l'objectif majeur de faire émerger des projets de territoire. Il faudra également coordonner les actions de développement économique, fédérer les initiatives de marketing territorial, initier une stratégie d'attractivité partagée, conforter la spécialisation sur des filières fortes comme la filière senteurs saveurs ou encore l'agroalimentaire, les cosmétiques ou les énergies renouvelables qui restent des secteurs porteurs pour le département.

* Agence régionale pour l'innovation et l'internationalisation des entreprises

Retrouvez la suite de cet article dans le numéro 1143 de TPBM (parution le 17/08/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?