AccueilBTPLa géothermie à grande échelle au puits Morandat de Gardanne

La géothermie à grande échelle au puits Morandat de Gardanne

Cinq cents mètres de tuyaux ont été introduits dans le puits du pôle Yvon Morandat de Gardanne, première étape d'un réseau d'énergie basé sur la géothermie.
La géothermie à grande échelle au puits Morandat de Gardanne
M. Debette - Les 500 premiers mètres de tuyaux introduits dans le puits pour capter et réinjecter l'eau.

BTPBouches-du-Rhône Publié le ,

Le pôle Yvon Morandat est en avance sur son temps. Il mise sur l'utilisation du potentiel énergétique des eaux d'ennoyage de la mine, stockées dans le plus grand puits minier d'Europe, avec 1 000 mètres de profondeur, pour chauffer et rafraîchir les différents bâtiments du pôle d'activités de 14 hectares. Première étape, l'équipement du puits avec l'installation d'une colonne permettant de capter l'eau à 300 mètres de profondeur et d'une autre la réinjectant au fond du puits, à une profondeur de 1 100 mètres. L'objectif étant d'aller chercher le potentiel (frigories et calories) de l'eau pour fabriquer du chaud et du froid via un échangeur en titane. L'ensemble sera piloté à la fois sur le site et à distance. Le raccordement aux premiers bâtiments est déjà réalisé.

« Ce qui est unique, c'est d'allier une partie de production électrique et une partie de production thermique. Et de le faire sur un ouvrage existant qui était voué à ne plus servir en utilisant sa capacité à stocker de l'eau sur une profondeur de 1 100 mètres, à récupérer cette énergie, à l'utiliser et à l'adapter au développement économique », explique Gaëlle Rebec, directrice régionale de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Porté par la SAS Energie Solidaire, propriétaire et gestionnaire de ce réseau d'énergie, ce projet est réalisé sur le premier éco-quartier de France sur une friche industrielle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?