Fermer la publicité

La filière bois régionale planche sur son avenir

le - - Economie

La filière bois régionale planche sur son avenir
F. D. - La filière bois représente plus de 11 000 emplois en Paca.

Le 10 juin Fibois Sud Paca organise un forum ouvert, à distance et participatif, avec les professionnels et acteurs régionaux de la filière du bois et de la forêt, sur le thème de l'économie durable et bénéfique. Plus de 11 000 emplois dépendent du travail du bois en Paca.

Comment construire une économie durable et bénéfique pour la filière bois et forêt en Paca ? Afin de répondre à cette question Fibois Sud Paca propose aux professionnels et acteurs de cette filière de s'exprimer, le 10 juin lors d'un forum ouvert et participatif à distance. « L'objectif est de constituer le socle du futur Contrat stratégique de filière en Provence-Alpes-Côte d'Azur qui va déterminer le plan d'action de la filière pour les 3 ans à venir, en partenariat avec la Région et l'Etat » explique Florent Bigo, le directeur de cette structure qui rassemble les organismes publics et professionnels de la filière. Fibois est présidé par Olivier Gaujard. Au début la réunion devait se tenir « physiquement ». « Mais nous ne voulions pas reporter ces échanges qui sont stratégiques pour la mobilisation des acteurs et aussi l'avenir économique de la filière » souligne Florent Bigo.

11 000 emplois en Paca

« Ce document est la déclinaison du Contrat national. Nous souhaitons impliquer l'ensemble des acteurs de la filière » ajoute Florent Bigo. En Paca la filière bois et forêt représente 2 800 établissements qui représentent 11 000 emplois direct et produisent une valeur ajoutée de 359 millions d'euros. L'activité de la construction bois est devenue le premier employeur de la filière avec plus de 3 000 salariés.

« Nous voulons rassembler de 8 h 45 à 12 h 45 une centaine de participants qui représenteront l'ensemble de la filière : propriétaires et gestionnaires forestiers, exploitants de bois, représentants des métiers du bois et de l'énergie, ou de la construction, architectes, etc… » détaille le directeur de Fibois. Il suffit de s'inscrire et de proposer un thème, puis de rejoindre un groupe d'échanges par visioconférence. A la fin une plénière sera organisée, puis une synthèse écrite par les adhérents de Fibois mobilisés sur cette opération. « Nous voulons faire remonter le document aux partenaires et financeurs, c'est-à-dire notamment l'Etat et la Région, pour établir une feuille de route et définir les accompagnements et politiques publiques » avance Florent Bigo.

Des enjeux économiques

Les enjeux actuels de la filière bois sont divers : « il faut encore développer la formation, mais aussi le marché de la construction bois qui est porteur, ou la première transformation du bois. On manque aussi de scieries. Bref, il est important d'arriver à relocaliser cette valeur ajoutée sur le territoire régional. Mais rien n'est écrit et nous attendons les propositions de travail des participants » lance, en guise d'invitation Florent Bigo. Les inscriptions doivent se faire avant le 2 juin.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer