AccueilEconomieLa Cress Paca embauche un responsable développement

La Cress Paca embauche un responsable développement

La Chambre régionale de l'économise sociale et solidaire de Paca part à la conquête de nouveaux membres. Elle vient de nommer un responsable développement, Laurent Villard, et lance des outils - notamment un fonds d'investissement - pour attirer et fidéliser le plus grand nombre.
La Cress Paca embauche un responsable développement
F. Delmonte

Economie Publié le ,

Laurent Villard, responsable développement de la Cress Paca (Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire) le reconnaît lui-même : « c’est un vrai challenge professionnel et un épanouissement personnel aussi ». Le tout nouveau responsable développement de la Cress Paca a une mission de taille : accroître le poids et l’autonomie financière de sa structure.

La Cress Paca bouge, se modernise et elle entend le faire savoir. Première action et non des moindres : « Nous allons être actifs, c’est-à-dire que nous allons désormais chercher les entreprises, les futurs adhérents ». Avec un objectif de 1 000 adhérents d’ici à trois ans, la Cress Paca place la barre haute. Mais Laurent Villard est confiant : « Il y a 17 000 établissements dans la région. Il n’y a donc pas de raison que nous n’atteignions pas notre but. Il est temps de porter haut et fort les couleurs de la Cress ». Cette action volontariste - aller à la conquête de nouveaux membres sur tout le terrain - va s’accompagner d’une professionnalisation des outils et services. A commencer par la mise en place en interne d’outil de partage des données. Un CRM ouvert à toute l’équipe de la Cress pour mutualiser nos informations.

InvEsst Paca

Concernant les services aux membres, la Cress Paca change de philosophie. « Avant il y avait une adhésion puis on vendait du service. Maintenant les services sont en inclusion, et sans augmenter la cotisation ».
Preuve de sa modernité, la chambre entend répondre plus précisément aux besoins de levée de fonds de ses adhérents. Elle vient d’annoncer la création d’un fonds d’investissement, en partenariat notamment avec les grandes entreprises de l’ESS, gestionnaires d’actifs. « Nous espérons collecter 8 à 10 M€ pour pouvoir ensuite nous adresser à un maximum d’entreprises. Il apportera un appui aux entreprises adhérentes ayant un projet de développement économique ». Le lancement de « InvEsst Paca », c’est son nom, est prévu pour juin prochain. Il devrait être complété par des solutions de microcrédits pour permettre aux petites et moyennes entreprises associatives de bénéficier de nouvelles solutions financières, complémentaires des concours bancaires.

Un réseau de l’ESS

Autre action en cours : la création d’un réseau ESS. « Les membres de la Cress sont nombreux et variés. C’est un bon vivier d’entreprises. Nous souhaitons favoriser les échanges de business entre nos membres en jouant un rôle d’intermédiaire ».

A noter aussi que fort du succès des précédentes éditions, le Salon professionnel des achats solidaires (So Eko) créé par la Cress Paca reviendra à Marseille en 2018, « avec plus de stands et de membres ».
Enfin pour marquer ce renouveau, la Cress Paca s’installe dans de nouveaux locaux, au coeur de Marseille, face à la Préfecture.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?