Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

La Compagnie nationale du Rhône mise sur le photovoltaïque

le - - Economie

La Compagnie nationale du Rhône mise sur le photovoltaïque
CNR - Quatre projets devraient voir le jour en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Une quinzaine de projets photovoltaïques vont voir le jour à court terme à la Compagnie nationale du Rhône (CNR). D'ailleurs l'entreprise fait tourner à plein régime les turbines de l'innovation dans ce domaine.

Objectif 4 000 MWc en 2020, 5 000 MWc en 2030 (toutes énergies confondues)… La Compagnie nationale du Rhône (CNR), producteur d'énergie, va investir dans le photovoltaïque. Une quinzaine de projets devraient voir le jour à court terme, dont quatre en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Le Vaucluse accueille trois de ces projets. Le plus grand parc photovoltaïque CNR se trouvera bientôt à Caderousse. Il intégrera le dispositif tracker, c'est-à-dire que les panneaux vont suivre la course du soleil. A Bollène, après un premier parc, un second est en train de voir le jour au pied des éoliennes. Le parc au sol de 6,7 hectares est situé sur la digue élargie du Rhône. Sa puissance est de 3,6 MWc, soit environ 8 300 panneaux de silicium cristallin sur structures fixes. L'investissement est de 3,7 millions d'euros pour une mise en service prévisionnelle en janvier 2019. Les anciennes carrières de Lafarge devraient permettre la création d'un nouveau parc sur Mondragon. Le projet est en cours d'instruction.

Enfin, à Trescléoux (Hautes-Alpes), le projet parc photovoltaïque est innovant par son mode de financement : le« crowdlanding », c'est-à-dire un prêt collaboratif, qui sera opéré via la plateforme Enerfip. Cette méthode permet également de favoriser l'acceptation du projet. Le parc photovoltaïque de Trescléoux représentera 1,8 MWc installés, soit environ 4 140 panneaux de silicium cristallin sur structures fixes, pour un investissement d'1,9 million d'euros. Le parc photovoltaïque au sol sera situé sur une ancienne carrière de tuilerie et de briquerie de 6 hectares. Le chantier commence début décembre 2018 pour une mise en service en mai 2019.

Du flottant au vertical

« CNR entend être à la pointe de l'innovation dans l'énergie photovoltaïque », souligne Nicolas Gay, chargé de développement des énergies renouvelables au sein de la structure. Parmi les innovations que lance CNR, le photovoltaïque flottant fait recette. Un projet-démonstrateur est en cours de conception sur un bassin d'irrigation agricole de 5,5 hectares à Mornant (Rhône). La surface photovoltaïque est de 230 KWc, soit environ 2 500 m2 et environ 800 panneaux en silicium cristallin sur structures flottantes. « L'objectif est de démontrer la viabilité technique et environnementale de l'intégration d'un site sur un plan d'eau avec de fortes contraintes [marnage, exploitation industrielle, tourisme, pêche, NDLR] », précise Nicolas Gay. L'investissement est de 380 000 euros pour une mise en service en 2019. Autre projet, celui de Le Balafray, une ancienne carrière alluviale à Châteauneuf-du-Rhône (Drôme), qui sera lancé dès que le projet-démonstrateur aura fait ses preuves. La surface est de 60 hectares. Une cinquantaine de MWc pourraient être installés. La construction pourrait démarrer en 2020 pour une livraison en 2021.

Le photovoltaïque en position verticale pourrait marquer un tournant. Ce projet-démonstrateur pourrait être expérimenté sur 330 mètres aux Sablons (Isère). Le site identifié est une digue de l'aménagement hydroélectrique CNR de Péage de Roussillon. Le projet d'une puissance de 104 KWc pour un investissement de 370 000 euros est lauréat de l'appel d'offres CRE Innovations. 300 panneaux bifaciaux devraient être posés. « Cette technologie permet de capter l'énergie le matin et le soir. Le pic de consommation de la France, c'est le matin et le soir. Donc l'intérêt est de répondre à ces pics de consommation, mais également de mobiliser des linéaires conséquents non valorisés comme les canaux d'amenée, les voiries et les chemins de fer », explique Nicolas Gay. La mise en service est prévue pour juin 2019.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer