Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

A LA PELLE La CMA CGM et Bouygues Immobilier lancent les travaux de déconstruction du Mirabeau I

Bouches-du-Rhône Publié le - - BTP

La CMA CGM et Bouygues Immobilier lancent les travaux de déconstruction du Mirabeau I
HW architecture - Les travaux de déconstruction devraient durer jusqu'à fin février 2020.

La CMA CGM et Bouygues Immobilier lanceront début décembre les travaux de déconstruction du Mirabeau I, siège historique de la compagnie maritime. Fin février 2020, une fois l'emprise libérée, ils attaqueront les travaux de terrassement de la tour Mirabeau, nouvelle pièce de la skyline d'Euroméditerranée.

Le groupe CMA CGM et Bouygues Immobilier lanceront début décembre les travaux de déconstruction du Mirabeau I, siège historique de la compagnie maritime qui jouxte les quais du port de Marseille (1 200 m2 d'emprise). Désaffecté depuis six mois, ce cube de béton blanc des années 70 (6 700 m2) sera grignoté étage par étage selon la technique de l'écrêtage par l'entreprise Morin TP (Martigues).


Lire aussi : La Castellane : la tour K déconstruite par écrêtage


Fin février, une fois que les grignoteuses auront achevé leur oeuvre destructrice, les deux sociétés auront le champ libre pour attaquer la construction de la tour Mirabeau, nouveau gratte ciel (85 m) qu'ils prévoient de faire pousser d'ici la fin 2022 au beau milieu de la skyline d'Euroméditerranée.

Trente trois mois de travaux seront nécessaires pour ériger cette tour de 22 étages (dont un réservé aux locaux techniques) entre sa grande sœur, la tour Frenchline, siège de la CMA CGM ​(147 m) signée Zaha Hadid et la Marseillaise, écrin tertiaire conçu par Jean Nouvel (135 m).

Cet immeuble bioclimatique de grande hauteur (IGH) dessiné par l'architecte Hala Wardé se développera sur 21 658 mètres carrés de plancher parés de toute la palette des éco-labels : RT 2012 – 40%, HQE Bâtiment durable niveau “Excellent” et Breeam “Very Good”. Grâce à son raccordement à la station de géothermie marine « Thassalia », il réduira en outre son empreinte carbone avec 70% d'émissions de gaz à effet de serre en moins qu'un immeuble de bureau traditionnel.

Un immeuble ancré à 21 m de profondeur

A l'issue de la déconstruction du Mirabeau « plus de 7 000 tonnes de déchets auront été extraits de l'immeuble, dont 96% seront valorisés et réemployés », précisent les deux promoteurs. Parmi les déchets valorisés, on recense les déchets inertes comme le béton, les briques ou le verre qui seront concassés, et la totalité des conduites PVC et des métaux comme les coffrets électriques qui seront recyclés.

La construction de la nouvelle tour impliquera des travaux de terrassement sur 21 mètres de profondeur. Une excavation qui générera environ 22 000 mètres cubes de déblais. Ces terrassements seront réalisés à l'abri de parois moulées, nécessitant un pompage en phase travaux.

La façade occidentale, tournée vers la rade et la passerelle autoroutière, sera habillée d'une double peau de protection acoustique et dotée de stores extérieurs orientables en fonction de l'ensoleillement.

2 300 employés

La moitié de sa surface sera réservée à la CMA CGM qui prévoit d'y loger notamment les 250 employés du centre opérationnel du logisticien suisse CEVA* passé récemment dans son giron.

Le reste des bureaux sera proposé à la location dans une gamme de prix allant de 280 à 300 euros HT HC en moyenne, des tarifs légèrement inférieurs à ceux de sa voisine, La Marseillaise (310 à 320 euros/m2).

Enfin, les deux premiers niveaux (rez-de-chaussée et 1er étage) seront dédiés à un usage commercial (restauration-caféteria).

L'IGH pourra accueillir jusqu'à 2 300 employés dispatchés dans ses 21 plateaux (1 000 m2 chacun, divisibles en deux). Au sous-sol, un parking de 170 places sur sept niveaux sera aménagé ainsi qu'un espace de 366 mètres carrés pour les deux roues.

Rappelons que le projet est porté par une société civile de construction vente (SCCV) « Le Mirabeau Marseille » associant la CMA-CGM (60%) et Bouygues Immobilier (40%) qui investit plus d'une centaine de millions d'euros dans l'opération. A terme, l'immeuble sera cédé à un investisseur.

* Le centre opérationnel de CEVA est aujourd'hui installé dans 2 400 m2 de locaux aux Docks.

Les amateurs de gratte ciel peuvent découvrir tous les détails du projet sur le site internet dédié : lemirabeau-marseille.fr

Groupement de maîtrise d'oeuvre

  • Architecte : HW Architecture (Paris)
  • Maître d'oeuvre d'exécution : Egis (Marseille)​
  • Bet fluides : Barbanel (Bagneux, 92)
  • Façades : Arcora (Rueil Malmaison, 92)​
  • Bet géotechnique/pollution des sols : Geos-Erg (Rueil Malmaison, 92)​
  • Bet structure : Setec-TPI (Paris)​
  • Economiste : R2M (Marseille)​
  • Bet acoustique : Avel (Paris)​
  • Bet environnement : Greenaffair (Lyon)
  • Bureau de contrôle/CSPS : Socotec (Marseille)



William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer