AccueilEconomieLa centrale solaire flottante de Lazer mise en service au printemps prochain

La centrale solaire flottante de Lazer mise en service au printemps prochain

Au terme de 13 mois de travaux, la retenue d'eau de Lazer, dans le sud des Hautes-Alpes, produira à la fois de l'électricité hydroélectrique et solaire. Une première en France.
La centrale solaire flottante de Lazer mise en service au printemps prochain
Enedis - Enedis est en train de raccorder l'installation de la centrale flottante développée par EDF Renouvelables au réseau public de distribution électrique.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

En février dernier, EDF Renouvelables commençait la construction de sa première centrale photovoltaïque flottante sur la retenue d'eau de la centrale hydroélectrique de Lazer, dans le Buëch. Une solution développée depuis quelques années sur les lacs de carrière, bassins d'irrigation ou retenues de barrage pour faire face au manque de foncier capable d'accueillir des centrales solaires d'envergure au sol ou en toiture.

La centrale flottante de Lazer, d'une puissance de 20 Mwc, se déploiera sur 24,5 hectares, soit les deux tiers de la retenue d'eau. Lors de sa mise en service au printemps 2022, cette retenue fournira ainsi de l'hydroélectricité et de l'électricité solaire. « L’installation d’une centrale solaire flottante sur une retenue d’eau artificielle qui fait déjà fonctionner une usine hydroélectrique est une première en France », souligne le maire de Lazer, Serge Maoui. La centrale flottante produira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 12 500 habitants, s’ajoutant à la production de l’usine hydroélectrique, qui est sensiblement la même.

Enedis chargée de raccorder la centrale au réseau

Depuis 2017, de nombreuses études techniques et environnementales ont été réalisées pour s'assurer de la préservation de la biodiversité du site et de la continuité de l'activité de la centrale hydroélectrique. Les travaux ont véritablement commencé en février dernier, pour une durée prévue de 13 mois, mobilisant une quarantaine de personnes. Des études géotechniques ont été menées pour sonder le fonds de la retenue d'eau. Les ancrages ont été posés au printemps, précédant l'installation des flotteurs et des panneaux photovoltaïques.

Ce mois-ci, une nouvelle étape a été franchie avec l'intervention d'Enedis en vue du raccordement de l'ouvrage au réseau public de distribution électrique. Enedis doit ainsi créer un nouveau départ électrique au poste source de Ventavon. Neuf kilomètres de réseau moyenne tension (20 000 volts) ont été enfouis pour permettre ce raccordement. Une trancheuse a permis d’installer le câble électrique sous terre. Cette partie du chantier a réuni les équipes d’Enedis, en lien avec son prestataire Cegelec. 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?