AccueilEconomieL'observatoire du plateau de Bure relié à Grenoble par la fibre

L'observatoire du plateau de Bure relié à Grenoble par la fibre

Il s'agit d'un énorme progrès pour l'observatoire radioastronomique Noema dont la puissance va pouvoir être pleinement exploitée grâce à l'installation d'une ligne optique de 160 km entre les Hautes-Alpes et le siège de l'Iram, dans l'Isère.
L'observatoire du plateau de Bure relié à Grenoble par la fibre
Département des Hautes-Alpes - Ces 160 kilomètres de ligne, inaugurés mardi 17 septembre, ont été conçus avec des fibres optiques cinq fois plus fines qu'un cheveu !

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Alors que l'ensemble des Hautes-Alpes sera couvert en fibre optique d'ici 2022, la liaison entre le plateau de Bure et le domaine universitaire de Grenoble est d'ores-et-déjà assurée. L'Iram (Institut de radioastronomie millimétrique), basé en Isère, dispose ainsi d'une liaison directe et très haut débit par fibre optique avec son observatoire Noema (le radiotélescope le plus puissant de l'hémisphère Nord), situé dans le Dévoluy, à 2 550 mètres d'altitude. Cet observatoire, doté de 12 antennes de 15 mètres de diamètre, permet aux astronomes de repérer des étoiles en train de naître, d'identifier des molécules prébiotiques* et d'explorer les premières galaxies et trous noirs.

Les tronçons de la ligne de 160 km de long ont été installés progressivement, d'abord entre l'observatoire et SuperDévoluy, ensuite jusqu'à Corps, et enfin jusqu'à Saint-Martin-d'Hères, au siège de l'Iram. Ils ont été conçus avec des fibres optiques cinq fois plus fines qu'un cheveu ! Ils permettent ainsi aux scientifiques du monde entier de transmettre ou de recevoir des données à la vitesse de la lumière.

Depuis 2012, l'ensemble des partenaires institutionnels (commune, Départements, Etat, Région, Europe) est intervenu pour mener à bien ce projet.

* molécules ayant participé à l'apparition de la vie sur Terre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?