Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

L'îlot Allar lauréat de l'appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable »

le - - Urbanisme

L'îlot Allar lauréat de l'appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable »
W. Allaire - Une vue du chantier du 1er immeuble de l'îlot Allar, signé Eduardo Souto de Moura

Le projet développé par Eiffage sur l'îlot Allar (58 000 m2 de Surface de plancher) vient d'être retenu par les ministères de l'Ecologie et du Logement comme lauréat de l'appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable ».

Le programme de l’îlot Allar, désormais plus connu sous le nom commercial de « Smartseille », fait partie des onze lauréats de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable » dévoilés ce 23 décembre par Ségolène Royal et Sylvia Pinel

Comme tous les lauréats, le projet Allar répond aux quatre grandes familles d’objectifs fixés par le ministère de l’Ecologie :

  • l’intégration des différentes fonctions urbaines (habitat, déplacements, fourniture d’énergie, gestion des déchets…) pour une plus grande performance environnementale, économique et sociale ;
  • l’innovation technique et fonctionnelle pour un usage plus sobre des ressources, une réduction des coûts publics et privés, une plus grande cohésion sociale et le développement de la démocratie participative ;
  • la valorisation de savoir-faire pouvant constituer des références à l’international, et favoriser une compétitivité à l’export essentielle à nos entreprises et à nos territoires ;
  • le regroupement de partenaires publics et privés : majors du BTP, énergéticiens, PME, start-up, universités, établissements publics, etc.

Cette sélection va permettre à Eiffage et à ses partenaires - EDF collectivités, Orange Business Services, EGIS, et l’Etablissement public d'aménagement Euroméditerranée - de bénéficier du soutien technique de l’Etat pendant cinq ans, et de l’appui financier du Commissariat général à l’investissement au travers du programme d’investissement d’avenir. En contrepartie, le groupe de construction devra réaliser « un projet urbain exemplaire » tenant compte d’une myriade de critères écolos : « faible empreinte carbone, autonomie énergétique, économie circulaire, protection de la ressource en eau, reconquête de la biodiversité, mixité fonctionnelle et sociale, participation citoyenne ».

Vitrine low cost et easy tech

Conçu comme le « quartier témoin » de l’ambition écolo de l’extension d’Euroméditerranée, le projet Smartseille voit le jour dans le quartier des Crottes (15e), sur le site d’une ancienne usine à gaz (2,7 ha) qui jouxte le nouveau siège régional d’EDF. L’ensemble se veut le fruit d’une démarche innovante instiguée par Phosphore, la cellule recherche et développement d’Eiffage. « Notre fil conducteur, c’est faire low cost et easy tech. Toutes les innovations doivent être à un prix abordable pour l’usager et utilisables de manière intuitive », explique Hervé Gatineau, directeur d’Eiffage immobilier Méditerranée.

Cette stratégie aura pour emblème une centrale de thalassothermie déployée par EDF Optimal Solutions. Cette unité fera souffler le chaud et le froid sur ce morceau de ville durable qui regroupera sur 58 000 mètres carrés à énergie positive, bureaux (27 500 m2), commerces et services (3 000 m2), un hôtel B&B de 90 chambres (acquis en Vefa par ANF Immobilier Hôtels), une résidence pour personnes âgées de 100 lits, une crèche et 385 logements (dont 100 logements sociaux acquis en Vefa par l’Esh Erilia et Unicil).

Chantier en cours

La livraison de l’opération est prévue pour 2018. Le chantier de gros oeuvre du premier immeuble vient de s’achever. Cet écrin signé du Pritzker portugais Eduardo Souto de Moura agrègera des bureaux (11 000 m2 de SP) et l’hôtel B&B (livraison au printemps 2016). L’immeuble tertiaire acquis par la ville de Marseille (prix : 36,2 M€ TTC) sera livré en septembre 2016.

Eiffage prépare désormais le lancement de la deuxième pièce du programmme. Cet automne, il a attaqué la construction du premier lot résidentiel, un bâtiment de 60 logements dont la commercialisation est quasiment bouclée (90% de réservation à un prix moyen inférieur à 3 000 euros/m2). Le constructeur s’apprête également à céder en état futur d’achèvement à la Caisse des dépôts et à la Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse (Cepac) l’immeuble du bureaux de 5.500 m2 qui accueillera notamment les 250 salariés du siège régional d’Eiffage Construction et les équipes du cabinet d’ingénierie Ingérop. Cet écrin en béton blanc signé Corinne Vezzoni devrait être livré au second semestre 2017 (devis des travaux : 7 M€ HT).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer