Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

L'EPF Paca va acheter les immeubles vacants de la rue d'Aubagne

Bouches-du-Rhône Publié le - - Urbanisme

L'EPF Paca va acheter les immeubles vacants de la rue d'Aubagne
K. Latour - Une fois le projet urbain établi, l'EPF Paca cèdera les immeubles à la société publique locale d'aménagement d'intérêt national.

L'établissement public foncier Provence-Alpes-Côte d'Azur (EPF Paca) va entrer en action dans le centre-ville de Marseille. Lors de son prochain conseil d'administration prévu le 25 novembre, l'instrument de régulation foncière devrait approuver une convention pour acheter les immeubles compris entre les numéros 71 et 83 de la rue d'Aubagne.

Cinq millions d'euros : c'est le montant (maximum) qu'a prévu d'engager d'ici la fin 2024 l'établissement public foncier Provence-Alpes-Côte d'Azur (EPF Paca) dans l'acquisition de plusieurs immeubles de la rue d'Aubagne (1er arr.). Cette mission sera prochainement gravée dans le marbre d'une convention quinquennale* paraphée par l'EPF Paca avec la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) et la Ville de Marseille. Elle s'inscrit au cœur de l'un des quatre îlots d'intervention prioritaire (l'îlot Noailles-Ventre) du projet partenarial d'aménagement (PPA) signé le 15 juillet dernier par les deux collectivités, l'Etat et l'établissement public avec six autres partenaires.

Cette mobilisation concerne plus particulièrement la rue d'Aubagne, artère populaire du centre-ville devenue, depuis le drame du 5 novembre 2018, le symbole tragique du mal logement. Suite à l'effondrement des immeubles des numéros 63, 65 et 67, un rapport d'un collège d'experts du centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) avait ordonné l'évacuation d'une partie des immeubles voisins. Début mars 2019, la ville de Marseille avait indiqué dans un communiqué son intention de se porter acquéreur des immeubles compris entre les numéros 71 et 83 (inclus) de la rue d'Aubagne. Une mission de longue haleine que la municipalité et la métropole ont donc décidé de déléguer à l'EPF régional. Après avoir s'être arrogé la maîtrise foncière de ces immeubles aujourd'hui vacants, à l'amiable ou par voie de préemption, l'établissement en assurera le portage le temps nécessaire à la définition du projet de renouvellement urbain. Un travail d'ingénierie que la métropole et l'EPF engageront dans le cadre du PPA. L'établissement public prendra en charge 50% du coût de ce travail exploratoire (avec un plafond de 60 000 euros HT) qui ciblera aussi bien les volets faisabilité / programmation (nombre de logements) que les études de conception pré-opérationnelle.

Des immeubles appelés à être rétrocédés à la SPLA-IN

Une fois le projet urbain établi, l'EPF Paca cèdera les immeubles à la société publique locale d'aménagement d'intérêt national (SPLAI-IN) qui sera portée sur les fonts baptismaux le mois prochain par l'Etat et AMP ou aux aménageurs concessionnaires de la métropole pour les opérations de résorption de l'habitat indigne (notamment la Soleam, la société locale d'équipement et d'aménagement de l'aire métropolitaine).

De son côté, AMP poursuivra le relogement définitif, ainsi que l'accompagnement des occupants, déjà engagés par l'Etat et la Ville, « dès lors qu'aucun retour sur site n'est envisagé », précise le projet de convention qui sera soumis au prochain conseil d'administration de l'EPF le 25 novembre.

« Sur les 73 ménages délogés, 36 ont déjà été relogés définitivement, et 37 sont relogés temporairement en attente d'un relogement définitif, la plupart ayant déjà reçu une ou plusieurs propositions de relogement », précisait la Ville dans la délibération approuvant la convention votée le 16 septembre dernier.

* La convention prendra fin le 31 décembre 2024 et pourra faire l'objet d'une prorogation si nécessaire.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer