Fermer la publicité

L'EPF Paca maintient le cap malgré les recours

le - - Territoires

L'EPF Paca maintient le cap malgré les recours
Archives TPBM - Nicolas Isnard, président de l'EPF Paca, se désole des recours qui brident l'activité.

Avec 96 millions d'euros mobilisés en 2019, l'activité opérationnelle de l'Etablissement public foncier de Provence-Alpes-Côte d'Azur (EPF Paca) devrait approcher le seuil des 2 milliards d'euros depuis sa création. L'EPF doit toutefois composer avec la recrudescence des recours contentieux.

Réunis à Marseille le 25 novembre, les administrateurs de l'Etablissement public foncier de Provence-Alpes-Côte d'Azur (EPF Paca) ont entériné 34 conventions opérationnelles représentant un montant d'engagement de 49 millions d'euros. Fin 2019, ce vote devrait porter à hauteur de 1,943 milliard d'euros le montant total mobilisé par l'instrument de régulation foncière depuis sa création en 2001, chiffre en hausse de 96 millions d'euros par rapport à 2018. Sur ces 34 dossiers, 14 concernent de nouvelles conventions dont trois ont pour décor des communes qui étaient jusqu'à présent restées à l'écart des radars de l'EPF : Sainte-Maxime (14 000 habitants), station balnéaire du golfe de Saint-Tropez, Gignac-la-Nerthe (9 000 habitants), commune des rives de l'étang de Berre, et les Baux-de-Provence (390 habitants), village carte postale des Alpilles. L'EPF a également adopté plusieurs opérations financées via le fonds SRU/EPF, un engagement qui représente un gisement de 225 logements dont 183 HLM.

Sur le front des acquisitions, l'établissement a enregistré une baisse sensible au cours des deuxième et troisième trimestres. « Mais on devrait rattraper le retard avec une accélération de + 30 % du nombre d'actes sur la fin de l'année », rassure Claude Bertolino, directrice générale de l'EPF Paca. Au total, les perspectives à fin 2019 laissent augurer un volume de 230 actes pour un montant annuel de 136 millions d'euros (chiffre en hausse de + 26 %), dont 12,1 millions d'acquisitions au titre du fonds spécial mis en place par la Métropole Aix-Marseille-Provence sur les communes de Venelles et d'Istres.

Parmi les principales acquisitions, on recense le site Orano (ex Areva) à Miramas (5,4 M€), le domaine du Planet à Pourrières dans le Var (3,2 M€), et l'emprise foncière autour de la gare de Châteaurenard, dans le nord des Bouches-du-Rhône (3,5 M€). L'EPF devrait également entrer en action sur la rue d'Aubagne, dans l'hyper centre de Marseille, pour acheter les immeubles évacués à la suite du drame du 5 novembre 2018. Lors du conseil, les administrateurs ont voté une convention d'intervention foncière mobilisant une enveloppe de 5 millions d'euros.


Lire aussi : L'EPF Paca va acheter les immeubles vacants de la rue d'Aubagne


Les recours freinent les cessions

Sur le front des cessions, l'EPF s'attend à voir son activité bridée par la multiplication des recours. « On a deux grosses opérations bloquées par des contentieux à Hyères, sur le site du Massillon, et à Nice, sur la Zac Méridia au coeur de l'Eco-Vallée Plaine du Var », se désole Nicolas Isnard, le président de l'EPF Paca. Deux projets qui représentent une recette programmée de 26 millions d'euros (20 M€ à Hyères et 6 M€ à Nice). Ces deux épées de Damoclès devraient empêcher l'établissement d'atteindre l'objectif de 95 millions de ventes fixé dans son PPI 2016-2020 (programme pluriannuel d'intervention).

Enfin, d'ici la fin d'année, l'EPF va lancer trois consultations d'opérateurs à Saint-Cézaire-sur-Siagne, dans les Alpes-Maritimes (100 logements dont 60 HLM), à Cheval Blanc, dans le nord des Bouches-du-Rhône (69 logements dont 28 HLM) et à Pierrevert, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Principales cessions signées au second semestre 2019

Sanary-sur-Mer, site de l'ancienne Maison familiale Bellevue cédé à Nexity et Logis Familial Varois - 60 logements dont 50 % d'HLM,

Marseille, ancien site Aerofarm à Saint-André (4,2 M€),

Nice, cours Bensa (montant : 1,1 M€),

Entraigues-sur-la-Sorgue, Chemin de Sève - 26 logements sociaux,

Vitrolles, Zac Cap Horizon (1,5 M€).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer