AccueilTerritoires"L'engouement Equerre-Semard s'est étendu aux rues adjacentes"

Hélène Audibert, adjointe toulonnaise à la rénovation urbaine "L'engouement Equerre-Semard s'est étendu aux rues adjacentes"

Le quartier Equerre-Semard vient de souffler la première bougie de sa renaissance et en corollaire du regain d'intérêt pour le cœur de Toulon. Adjointe au maire Hubert Falco, Hélène Audibert* est à la manœuvre.
O. Réal - Hélène Audibert, adjointe à la rénovation urbaine à Toulon, présidente de VAD.

TerritoiresVar Publié le ,

TPBM : Un an après le lancement de la rue des Arts et de la place de l'Equerre, où en est-on du renouveau au centre de Toulon ?
Hélène Audibert : Il ne reste plus que deux lots à commercialiser sur les 25 mis à disposition pour des activités culturelles et artisanales d'art de vivre via des baux locatifs. Les tarifs ont comme prévu été pondérés en contrepartie de l'aménagement intérieur des locaux par les occupants, grâce à l'acquisition des immeubles par une foncière commerciale. Laquelle a fait objet d'un partenariat entre la Caisse des dépôts et consignations, Var aménagement développement (VAD) que je préside, et la société privée Carim dirigée par Jacques Mikaélian (gérant de la SCI Equerre-Semard). Nous avons eu également deux changements en cours d'année, selon des transactions soumises à notre validation, à savoir un mini concept store remplacé par une enseigne de création de vêtements, et l'arrêt du Petit Chicago en raison des soucis de santé de sa directrice. L'établissement a fait partie des pionniers et a drainé beaucoup de monde. C'est un voisin qui prend la suite, l'établissement E.t.c… de la rue Jourdan, pour ouvrir une brasserie traditionnelle. Une offre qui manquait, en attendant une autre brasserie un peu plus atypique qui ouvrira fin 2019 avec l'Hôtel de la place.

Quid de la suite sur la base de ce bilan ?
Il s'agit de pérenniser l'existant tout en étant attentifs, au gré de ces évolutions normales de la vie économique, à conserver l'esprit impulsé. Il y a encore des locaux vides appartenant à des investisseurs privés qui sont en cours de réhabilitation. Nous choisirons les preneurs avec eux. Par ailleurs, l'engouement Equerre-Semard s'est étendu par capillarité aux rues adjacentes, déclenchant beaucoup d'installations en centre-ville, à l'image de la rue de Pomet qui est devenue celle des dressings vintages. Nous travaillons à cet élargissement qualitatif et nous sommes récompensés lorsque des enseignes de renom comme Souleiado s'implantent (en l'occurrence rue Hoche). Ce challenge de quartier des arts et de la culture est un vrai « produit d'appel » permettant d'anticiper les développements alentours sur la base d'une attractivité qui peut se mesurer. Le privé prend le relais de l'initiative publique, conformément à la stratégie souhaitée par le maire Hubert Falco. Le renouvellement en juin 2017 de la concession de centre ancien à VAD, élargie au commerce et au développement économique, s'inscrit dans cette cohérence...

* Hélène Audibert est adjointe au maire de Toulon, en charge de la rénovation urbaine, de la stratégie centre-ville, de l'habitat. Elle est aussi présidente de VAD et de la commission Culture au sein du département du Var

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?