AccueilBTPA Beaulieu, l'éco-quartier du bien-être et de la détente

A Beaulieu, l'éco-quartier du bien-être et de la détente

A Beaulieu, au cœur d'une aire urbaine de plus d'un demi-million d'habitants, à cinq minutes de l'autoroute A7 et bientôt desservie en train par la nouvelle ligne Avignon TGV - Carpentras, l'éco-quartier de Beaulieu, situé à Monteux, poursuit son développement.
A Beaulieu, l'éco-quartier du bien-être et de la détente
Alain Ricci

BTPVaucluse Publié le ,

2015 marque le coup d’envoi de la phase de développement économique de l’éco-quartier de Beaulieu. En effet, le parc aqualudique Splashworld Provence va ouvrir ses portes d’ici l’été. Le parc à thème Spirou débutera ses travaux dans les semaines à venir. En ce qui concerne le volet habitations et commerces, les premiers permis de construire sont en cours d’instruction, les travaux devraient commencer à l’automne.

600 logements

Les deux promoteurs immobiliers, Groupe Pierreval et Equilis, devraient ainsi développer à terme plus 600 logements et des commerces. Enfin le groupe Aplus, spécialisé dans le bien-être et la santé, va bâtir un complexe hôtelier et de balnéothérapie. Les investissements sur ce site sont très importants puisqu’ils représentent près de 300 millions d’euros (Spirou : 76 millions, Splashworld Provence : 45 millions, Groupe Aplus : 12 millions, Groupe Pierreval et Equilis : 160 millions). 35 hectares ont été commercialisés sur les 108 hectares de l’éco-quartier, le reste étend dédié à l’espace public.

La clef, une vision politique

Les deux points forts du projet consistent en la création d’un vaste espace de loisirs (plan d’eau, dune, espaces verts et cheminements doux) qui s’appuie sur les spécificités locales du site et d’un espace mixte comprenant des activités économiques, de l’habitat, des services, des activités de loisirs, sportives et culturelles. C’est Christian Gros, maire de Monteux et président de la communauté de communes des Sorgues du Comtat, qui a fait le pari en 1995 de se lancer dans l’aventure de redynamisation de son territoire. Le quartier, situé entre une zone PPRI au nord et la ville de Monteux, s’établit sur un foncier acheté́ il y a 15 ans par la communauté́ de communes suite à la déprise agricole.

50 millions d'euros

Cette maîtrise foncière explique en partie la faisabilité́ financière de ce projet d’aménagement durable. La stabilité́ politique a également permis un portage politique fort et a évité́ l’essoufflement du projet. « Entre 1995 et 2001, nous avons acheté du foncier. Puis nous avons franchi durant près de 10 ans les obstacles administratifs (plan d’occupation des sols, loi sur l’eau). En 2010, j’ai enfin signé les premiers marchés de travaux », raconte Christian Gros. Désormais les aménagements primaires - éclairage, voirie, stationnement - sont terminés. 35 millions d’euros ont été investis par la communauté de communes des Sorgues du Comtat, 50 millions si on y ajoute les frais financiers (fouilles, acquisitions). « Aujourd’hui on ne se contente pas de vendre des terrains, ajoute Christian Gros, nous avons monté une structure de gestion pour promouvoir le site, son attractivité et permettre une gestion des conflits. » Cette association dispose de 600 000 euros de budget chaque année.

1500 emplois directs et indirects

L'emploi est bien sûr une composante du projet. Le chantier de travaux publics a regroupé une cinquantaine de personnes en permanence. Elles ont été jusqu'à 200 à intervenir lors des travaux de terrassement et de viabilisation. Par ailleurs, la construction des différents bâtiments entraînera la présence de centaines de personnes pendant plusieurs années. En 2015, deux cents emplois devraient voir le jour avec l'ouverture du parc aqualudique Splashworld Provence. L'arrivée du parc Spirou devrait aussi permettre le recrutement à terme de trois cents personnes. Au total, d'ici 2020, 1 500 emplois directs et indirects devraient été créés dans les Sorgues du Comtat.


Alain Ricci

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?