Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

L'auteure de la tour CMA-CGM disparaît

Publié le - - Architecture

L'auteure de la tour CMA-CGM disparaît
David Giancatarina - Zaha Hadid avait, entre autres, réalisé la tour CMA-CGM à Marseille

Décédée fin mars à Miami d'une crise cardiaque à l'âge de 65 ans, l'architecte britannique d'origine irakienne Zaha Hadid restera celle qui a érigé la première tour de la nouvelle skyline de la cité phocéenne.

Auteure de l’audacieux immeuble de grande hauteur (IGH) tout en verre de 147 m de haut abritant à Arenc, en front de mer, le siège de la compagnie CMA-CGM, Zaha Hadid avait été aussi la première femme, et toujours unique à ce jour, à décrocher (en 2004) le fameux prix Pritzker, l’équivalent du Nobel en architecture.

Théories novatrices et folies conceptuelles

Lauréate de nombreuses autres distinctions prestigieuses dans ce domaine, cette native de Bagdad avait tout d’abord suivi des études de mathématiques à l’Université américaine de Beyrouth, au Liban, avant de se former à l’architecture et de créer son agence à Londres à la fin des années 70. Très tôt remarquée pour ses théories novatrices, celle qui était aussi enseignante et notamment titulaire d’une chaire à l’institut de design d’Harvard, a bâti une œuvre essentiellement internationale. Aux formes généralement très spectaculaires, son architecture était aussi reconnue pour ses folies conceptuelles qui ont parfois coûté cher.

Dans le monde, on lui doit notamment le Kurfürstendamm de Berlin (1986), la caserne de pompiers de Vitra, à Weil-am-Rhein, toujours en Allemagne, qui l’a en quelque sorte révélée à l’époque, l’opéra de Cardiff (1994), le super MAXXI (Musée national des arts du XXIe siècle, 2009) à Rome, l’opéra de Guangzhou (Chine, 2010) ou encore le centre aquatique des JO de Londres.

En France, elle a réalisé un terminus de la gare de tram de Strasbourg au début des années 2000, la tour à Marseille pour la compagnie de Jacques Saadé donc, en 2011, et plus récemment, mais tout aussi griffé de sa patte, le très original monolithe de la Cité des savoirs et du sport, Pierresvives, à Montpellier. Seule starchitecte féminine de la planète, Dame Zaha Hadid avait été anoblie par la reine d’Angleterre il y a quatre ans. 




J. P. Pierrat
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer