Fermer la publicité

L'Argentière-la-Bessée va réorganiser son centre-ville

Hautes-Alpes le - - Urbanisme

L'Argentière-la-Bessée va réorganiser son centre-ville
M.-F. Sarrazin - Le centre-ville de L'Argentière-la-Bessée va désormais s'articuler autour de la place du kiosque.

La commune du Pays des Ecrins va opérer une transformation radicale dans les prochaines années, entre la création d'un vrai centre-ville et la réhabilitation de ses friches industrielles.

L'Argentière-la-Bessée, située à un quart d'heure au sud de Briançon, demeure très marquée par son riche passé industriel minier, métallurgique et hydroélectrique. Cette petite ville de 2 437 habitants, éligible au programme national Petites villes de demain, s'apprête à transformer son centre-ville dans les 15 prochaines années. L'étude de programmation engagée depuis l'année dernière, dont les résultats seront connus avant l'été, donnera une ligne conductrice. Le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Hautes-Alpes (CAUE 05) a d'ailleurs accompagné la commune dans cette démarche.

« C'est une commune dont le centre-ville a moins d'un siècle, qui a été construite au coup par coup en fonction des besoins : des cités ouvrières, des cités pour les contremaîtres, pour les ingénieurs, des dispensaires... Il n'y a pas eu de réflexion urbaine. Nous souhaitons recréer un vrai centre-ville, réorganiser la circulation, les places et les parkings. Nous avons choisi un scénario en collier de perles avec un centre qui s'articule autour de la place du kiosque [esplanade Pierre-Auguste Giraud, NDLR] et des satellites, pour introduire une cohérence urbaine », indique le maire, Patrick Vigne.

Ce vaste chantier est évalué à 8 M€ sur 15 ans, afin de ne pas mettre à mal les finances communales. « A L'Argentière, on ne lance pas un programme qui n'est pas financé à au moins 60%. Le principe n'est pas de s'endetter pour être exsangue et ne plus pouvoir rien faire », estime l'élu.

La première partie de cette métamorphose devrait être opérée en 2024 et commencera par la réfection de la place du kiosque en un espace arboré et aux stationnements redéfinis, peut-être le long de la voirie. « Nous avons arrêté les scénarios. Un cabinet travaille sur la consultation de la population. »

La reprise de la place René-Desmaison, qui jouxte la mairie, figure aussi dans l'étude de programmation. Pour l'heure, cette place abrite une petite surface et son parking. Le monument aux morts y sera déplacé, la circulation revue et plusieurs commerces créés en ajoutant, pourquoi pas, de petites constructions de type chalets.

Un dispositif qui bénéficie aux huit communes du canton

Outre un apport financier et logistique - le recrutement d'un chef de projet par la communauté de communes du Pays des Ecrins -, Petites villes de demain présente l'avantage d'irradier sur les huit communes du canton : « Vallouise va pouvoir refaire son entrée de village et La Roche-de-Rame terminer son centre-ville », se félicite Patrick Vigne.

Le dispositif de revitalisation vise également la réhabilitation de l'habitat à travers une opération programmée d'amélioration de l'habitat (Opah), même si, de l'avis de son maire, L'Argentière-la-Bessée « possède déjà un bon bâti grâce à l'opération façades-toitures menée de 1992 à 2019, soit 4 M€ de travaux ». Pour davantage d'harmonie architecturale, la commune lance une réflexion sur une charte urbaine, « une ligne de conduite pour la population ».

Petites villes de demain donne aussi un coup de pouce aux commerces. Là encore, L'Argentière-la-Bessée connaît « une dynamique extraordinaire. D'ailleurs, malgré la crise sanitaire, cinq commerces vont ouvrir », ajoute le maire.

La métamorphose de L'Argentière-la-Bessée se traduira enfin par la requalification de ses friches industrielles qui pourraient se muer en lieux culturels et abriter les locaux d'une future école du bois et de la forêt.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer