AccueilTerritoiresL’ANRU au chevet de ses chantiers du Vaucluse

L’ANRU au chevet de ses chantiers du Vaucluse

L’ambitieux programme de renouvellement urbain dans le Vaucluse débute à Avignon et Cavaillon. Anne-Claire Mialot, directrice générale de l'ANRU s’est déplacée sur place, le 16 novembre, pour assister aux premières déconstructions d’immeubles.
Le 16 novembre 2022, Cécile Helle, maire d’Avignon, a présenté le chantier de la médiathèque Jean-Louis Barrault à Anne-Claire Mialot, directrice générale de l'ANRU et Violaine Demaret, préfète de Vaucluse, également déléguée territoriale de l’Anru pour le Vaucluse.
E. Brugvin - Le 16 novembre 2022, Cécile Helle, maire d’Avignon, a présenté le chantier de la médiathèque Jean-Louis Barrault à Anne-Claire Mialot, directrice générale de l'ANRU et Violaine Demaret, préfète de Vaucluse, également déléguée territoriale de l’Anru pour le Vaucluse.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Anne-Claire Mialot, directrice générale de l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), s’est déplacée en personne, le 16 novembre, sur la Rocade d’Avignon pour marquer le début du vaste plan de rénovation urbaine des quartiers sud et est de la ville. Pour Avignon, ce plan de 423 M€ démarre avec la destruction de 842 logements, la construction de 878 unités sur l’agglomération pour dédensifier la ville et la rénovation de 1 939 logements. Le matin, Anne-Claire Mialot avait visité les premiers chantiers du programme de 113 M€ de Cavaillon.

Grande rénovation urbaine historique en marche à Avignon

GDH en première ligne

Deux importants chantiers débutent ces semaines-ci. La destruction de 59 logements de la cité Ventoureso de Vallis Habitat et celui de Saint-Chamand, propriété de Grand Delta Habitat (GDH), avec la destruction de 20 premiers logements, suivie rapidement de 20 autres unités. Le Comité régional Habitat et Hébergement (CRHH) vient de valider la fusion des deux bailleurs sociaux qui devient effective avec effet rétroactif au premier janvier 2022. « Comme je le fais partout en France, je suis venue, sur place, suivre l’avancement des travaux », assure Anne-Claire Mialot.

Notre mission est de réparer la ville sur la ville ce qui provoque un impact fort pour les habitants. Nous veillons à ce que les interventions se déroulent bien, notamment celles concernant le relogement. Nous déployons, parallèlement, une solution de financement des hausses de loyers via les bailleurs sociaux pour que les locataires ne subissent pas une trop grosse augmentation de leurs charges les premières années, ajoute-t-elle.

ANRU-avignon

Dans le cadre de l’Anru, les bailleurs sociaux s’engagent à recycler l’ensemble des matériaux issus des chantiers de déconstruction. (E. Brugvin)

L'ANRU : déconstruction et recyclage

« Cavaillon et Avignon font partie des projets les plus ambitieux de la rénovation urbaine au niveau national, reprend Anne-Claire Mialot. Nous ne parlons pas de destruction mais de déconstruction. Le programme impose une implication forte dans le recyclage des matériaux. Je suis venue visiter également le chantier de la médiathèque Jean-Louis Barrault car l’ANRU finance activement la rénovation des services publics comme celui de cinq écoles sur Avignon ou le centre social de Cavaillon. Sur le plan national, de 2018 à 2030, nous aurons investi 12 Md€ pour la suppression de 105 000 logements, la construction de 85 000 unités à caractère social, la construction de 75 000 habitations sans caractère social et la réhabilitation de 150 000 logements et d'un millier d’équipements publics.» Sur les 8 M€ de restructuration de la médiathèque, la ville d’Avignon apporte 4,57 M€ soutenue pour 3 M€ par l’ANRU et pour 427 500 € par l’Etat dans le cadre de la Dotation Politique de la ville 2019.

Paca : la production HLM encore en deçà des objectifs

9 500 réhabilitations

Le logement social vit un important tournant dans la gestion de son logement. Le groupe Grand Delta Habitat lance, dans le même temps, la rénovation de 9 500 logements sur son parc de 28 000 unités avec comme ligne directrice la chasse aux passoires thermiques. L’autre opérateur local, Erilia, qui compte 2 232 logements dans le Vaucluse, s’inscrit dans le NPRU pour quatre de ses résidences avec deux programmes de démolition totalisant 71 logements et la résidentialisation des espaces avec les habitants pour un montant total de 28 M€. La ville d’Avignon conduit quatre programmes de logements (Confluences, Bel Air, Gare de Montfavet, Joly Jean) pour rééquilibrer la structure sociale d’une ville centre qui concentre 40 % des logements sociaux du département.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?