Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Julien Savelli, président délégué de la Fnaim : "Nous sommes désormais des professionnels reconnus"

Var Publié le - - Economie

Julien Savelli, président délégué de la Fnaim : "Nous sommes désormais des professionnels reconnus"
O. REAL - Julien Savelli, président délégué de la Fnaim.

Julien Savelli quitte la présidence de la Fnaim du Var pour se consacrer pleinement à son mandat de président délégué national, tout en conservant bien entendu son ancrage local avec son agence de Hyères.

TPBM. Pourquoi cette anticipation de la fin de mandat dans le Var, prévue en avril 2019 ?
Julien Savelli.
Entre le développement de mon activité professionnelle, mon engagement au sein des instances nationales de la Fnaim qui me prennent de plus en plus de temps puisque je suis à Paris du mardi au jeudi, et la Fédération départementale, je ne pouvais pas continuer durablement à tout mener de front. Je me suis toujours organisé pour assumer les missions qui me sont confiées, mais il m'a semblé raisonnable d'anticiper de quelques mois ma fin de mandat. David Garavagno, qui dirige une agence à La Londe, me succède depuis le 21 septembre, en attendant les élections du printemps.

Sans faire un bilan, qu'avez-vous envie de prioriser suite à vos six années (un peu moins donc) de présidence ?
Avant tout un positionnement, une reconnaissance de la Fnaim sur le terrain économique local. Nous sommes aujourd'hui présents dans tous les échanges, dans toutes les rencontres, sollicités plus que jamais parmi les acteurs du territoire pour notre savoir-faire, notre expertise sur l'activité logements. Nous avons également mené des combats que nous estimons justes contre d'autres professions, notaires et avocats en particulier lorsqu'ils agissent essentiellement comme des agents immobiliers plutôt que d'en faire une activité complémentaire. La concurrence ne nous fait pas peur et nous avons de très bonnes relations avec la majorité d'entre eux, mais nous prônons l'excellence et la transparence. A chacun son métier. Le nôtre est aussi d'agir au quotidien sur le logement, par la vente, la location, l'administration de biens, le syndic… Nous avons globalement plus de personnes éligibles au logement social dans notre parc privé que dans les logements sociaux publics. Notre rôle est aussi sociétal.

Quid de votre implication nationale ?
Je siège au bureau exécutif en tant que président délégué aux relations avec les élus, aux côtés du président Jean-Marc Torrollion, aux relations avec les notaires aussi, aux partenariats avec les entreprises dans le cadre de l'amélioration de l'habitat, à la lutte contre les concurrences déloyales, à la reconnaissance des titres. A ce propos, nous avons obtenu dans la loi Elan la reconnaissance, avec utilisation régulée, des titres d'agent immobilier, d'administrateur de bien, de syndic. Une victoire à contre-courant de la suppression des corps intermédiaires, portée par deux parlementaires varois. En premier lieu le député de l'opposition Jean-Louis Masson (LR), puis sa collègue de la majorité Valérie Gomez-Bassac (LREM) qui a fait voté cette disposition. Désormais, nous sommes des professionnels reconnus. C'est extrêmement clair vis-à-vis du consommateur.

Quelle est la tendance du marché pour 2018 ?
Elle se situe dans la mouvance de 2017, c'est-à-dire très bonne. Nous espérons un volume de transactions aux alentours de 900 000. La confiance dans l'immobilier, certes toujours fragile, est là, avec des taux incroyablement bas. Il convient de rester vigilants néanmoins et de (se) poser les bonnes questions en haut lieu. Est-ce que l'immobilier rapporte plus quand il marche bien ou quand on le taxe plus ? Nous pensons que l'incitatif est plus efficace que le privatif, y compris en termes de création de richesses et d'emplois.




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer