Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Julien Rey (FBTP 04) : "Mener une politique d'accès des entreprises locales aux marchés publics"

le - - BTP

Julien Rey (FBTP 04) : "Mener une politique d'accès des entreprises locales aux marchés publics"
L.-N.S - "Mener une politique pour accéder aux marchés publics qui nous échappent encore trop souvent sera d'ailleurs l'une de mes priorités."

Elu le 21 février dernier, Julien Rey succède à Philippe Piantoni à la présidence de la fédération du bâtiment et des travaux publics des Alpes-de-Haute-Provence. Dans un contexte de baisse des finances des collectivités, il se montre optimiste quant à la reprise de l'activité des travaux publics. " Nous devons rester prudents mais la situation peut évoluer favorablement."

TPBM : Comment se porte le secteur de la construction et des travaux publics dans le département des Alpes-de-Haute-Provence ?
Julien Rey : A la fin du mois de décembre 2017, les mises en chantier de logements avaient augmenté de 33,8% sur un an et sont passées à 820 logements. On reste sur un niveau d'activité relativement bas. Néanmoins, les autorisations de chantiers laissent présager une meilleure orientation pour les mois à venir et le marché des bâtiments non résidentiels affiche une petite reprise. Leurs mises en chantier sont orientées à la hausse : 15,8% en 12 mois glissants à la fin décembre. On reste cependant en dessous de la moyenne de la période 2013-2016. Je dirais que, au national comme en région, le bilan de 2017 est positif au niveau de l'activité dans les Alpes-de-Haute-Provence. Cependant l'emploi salarié ne repart pas. Le troisième trimestre 2017 s'oriente en baisse 0,3 % par rapport au même trimestre de l'année précédente.

Comment expliquez vous cette situation ?
Une des raisons est l'inadéquation entre les besoins des entreprises et le niveau de compétences des salariés. Mais ce n'est pas la seule. Si l'activité est de retour, elle ne bénéficie pas encore suffisamment aux entreprises locales et, à l'inverse, trop aux entreprises sous-traitantes extérieures. Mener une politique pour accéder aux marchés publics qui nous échappent encore trop souvent sera d'ailleurs l'une de mes priorités. Il y a bien sûr le code des marchés publics, mais je pense que les collectivités ont une marge de manœuvre pour permettre aux entreprises locales de capter davantage les marchés publics locaux. Certaines clauses sont plus subjectives, des clauses sociales et environnementales peuvent être ajoutées dans les critères d'attribution dans les marchés publics. Enfin, il faut également noter que nos métiers évoluent, les technologies sont de plus en plus présentes, le besoin en main d'œuvre est moins fort. A l'avenir nous aurons besoin de moins de personnels.

On sait que l'activité des travaux publics (TP) est très liée aux commandes publiques dans le département. Avec la baisse des finances des collectivités, quid de ce secteur ?
L'activité des travaux publics a connu son plus bas niveau d'activité en 2016 avec 71 M€ de travaux réalisés contre 102 M€ en 2009. Pour 2017, le volume d'activité devrait se situer autour de 76 M€. Mais je pense qu'il faut regarder l'investissement des collectivités territoriales dans leur ensemble. En 2016, elles ont joué le jeu dans les Alpes-de-Haute-Provence et ont dépensé 110 M€* dans tous les secteurs du BTP (71 M€ pour les TP et 39 M€ pour le bâtiment). Cela représente 679€/habitant, ce qui est supérieur à la moyenne observée en région PACA [268 €/habitant en 2016, ndlr]. D'autre part, en 2017, les budgets des collectivités affichaient une hausse de l'ordre de 8,5 % par rapport à 2016. Nous devons rester prudents mais la situation peut évoluer favorablement.

* Dans le département les 2/3 des dépenses sont portées par le conseil départemental, les communautés d'agglomération, les communautés de communes et les communes de plus de 3500 habitants.

Le nouveau bureau :

Eric Toutain : Vice président « Travaux publics »

Gaël Gueugnon : Vice président « Gros œuvre »

Clément Dubois : Vice président « Second œuvre »

Christophe Gaucher : Trésorier

Johanna Tamietti-Richert : Secrétaire




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide