AccueilEconomieJean-Yves Chemin réélu président de la Fédération du BTP de Vaucluse

Jean-Yves Chemin réélu président de la Fédération du BTP de Vaucluse

Jean-Yves Chemin vient d'être réélu président de la Fédération du BTP de Vaucluse. Ce second mandat de trois ans a été obtenu à l'unanimité.
Jean-Yves Chemin réélu président de la Fédération du BTP de Vaucluse
A.R. - Jean-Yves Chemin a été réélu à la présidence de la FBTP 84

EconomieVaucluse Publié le ,

TPBM : Vous venez d’être réélu, quelles sont vos premières impressions ?
Jean-Yves Chemin : Le conseil d’administration m’a renouvelé sa confiance. C’est très positif, car le travail qui a été effectué avec toute l’équipe a été apprécié par tous les administrateurs. Car c’est avant tout un travail d’équipe !

Quel bilan pouvez-vous faire de votre précédent mandat ?
La première action a été de débloquer les projets : le tramway du Grand Avignon, le déblocage de foncier, le lancement de ZAC*, la LEO (Liaison Est Ouest d’Avignon, NDLR). Nous sommes intervenus aussi sur des permis bloqués notamment en Courtine, car il y a des fois des incompréhensions entre les services.
La deuxième action a été un travail de rencontres avec les responsables politiques et les opérationnels sur l’offre anormalement basse, la concurrence déloyale. Nous avons ainsi signé une série de conventions avec le conseil départemental de Vaucluse, la ville d’Avignon, Citadis, le Grand Avignon, Grand Delta Habitat et bientôt avec l’Association des maires de Vaucluse, la communauté de communes Pays d’Apt Luberon et Mistral Habitat. Nous créons ainsi des relations d’échange très régulier avec les maîtres d’ouvrage.
La troisième action a été le renouvellement d’une partie du personnel de la fédération. Nous avons recruté quatre personnes sur six permanents. Malgré cela, on a eu une qualité de services qui s’est maintenue et même qui s’est modernisée.

Quels sont les projets à impulser sur cette nouvelle mandature ?
Premier point : il faut qu’on fasse encore plus savoir aux entreprises qu’elles peuvent s’appuyer sur la fédération pour les aider dans différentes difficultés qu’elles ont eues avec des maîtres d’ouvrage, comme le décompte général et définitif (DGD) non payé, les travaux supplémentaires non payés, etc. Nous faisons des interventions qui ont frôlé le recours judiciaire dans certains cas où la fédération pèse de tout son poids pour rétablir la situation.
Deuxième point : j’aimerais développer l’offre de services de la fédération. Nous allons réaliser un questionnaire avant la fin de l’année pour connaître les besoins des adhérents. Parmi les pistes à explorer, je souhaiterais mettre en place un service de recouvrement de créances et créer de nouvelles formations.
Troisième point : je vais continuer le combat contre la concurrence déloyale et en particulier la fraude aux travailleurs détachés, à l’autoentrepreneur ou aux travailleurs non déclarés. A long terme, c’est toute notre profession qui se déstructure. La carte d’identification professionnelle du BTP sera enfin opérationnelle début 2017. Je vais continuer à sensibiliser et à être vigilant sur ces sujets. Mais il y a encore un manque de moyens de contrôle. J’attends notamment que la Direccte** fasse enfin des contrôles le week-end.
Quatrième point : nous voulons continuer les actions engagées comme les coulisses du BTP, les journées de la sécurité, le soutien au CFA***, la promotion de l’insertion via le GEIQ****. Nous plaidons pour des clauses d’insertion raisonnables, entre 5 et 8 % des heures d’un chantier en insertion. Nous souhaitons aussi que les contrats d’apprentissage puissent être pris en compte en partie dans les clauses d’insertion.

* Zones d’aménagement concerté.
** Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.
*** Centre de formation d’apprentis.
**** Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification.

Retrouvez la suite de cette interview dans TPBM numéro 1152 (parution le 19/10/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?