AccueilTerritoiresJean-Marie Bernard, un élu du Dévoluy à la tête des Hautes-Alpes

Jean-Marie Bernard, un élu du Dévoluy à la tête des Hautes-Alpes

Le troisième tour des élections départementales dans les Hautes-Alpes a vu la victoire des cantons de la campagne, contre les cantons urbains. Il aura fallu deux tours pour que Jean-Marie Bernard, élu du Dévoluy prenne le siège du président, en profitant des voix de la gauche et éliminant ainsi le maire de Gap, Roger Didier.
Jean-Marie Bernard, un élu du Dévoluy à la tête des Hautes-Alpes

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Les travaux étaient ouverts par Michel Roy, président du CG 05, depuis le décès de Jean-Yves Dusserre. Puis Gérard Fromm, élu du canton 2 de Briançon, en sa qualité de doyen préside la plénière élective, assisté par Armand Florent, secrétaire de séance, âgé de 26 ans. La nouvelle assemblée de 30 élus, composée pour moitié d'élues. Elle ne compte plus que 8 élus de l’ancienne équipe, dont une femme. « Vous êtes tous citoyens. Les haut-Alpins attendent des actes forts qui aboutiront à la création d’emplois. Je nous souhaite de travailler ensemble, dans la sérénité », déclare Gérard Fromm.

16 voix contre 14

Au premier tour se présentent Anne Truphème (DVG) élue du canton de Laragne, Roger Didier (DVD), du canton de Gap 4 et Jean-Marie Bernard (UD), du canton du Dévoluy. Roger Didier obtient 14 voix, Jean-Marie Bernard 10 voix et Anne Truphème 6 voix. Après une demi-heure d’interruption, il est procédé à un second tour. Là, Jean-Marie Bernard engrange les voix de la gauche et bat Roger Didier par 16 voix contre 14.

Difficile élection des V-P

L’élection des vice-présidents sera beaucoup plus difficile. Alors que devant la majorité des élus de droite, s’ouvre une voie royale (22 sièges sur 30), ces derniers n’ont pas su trouver rapidement un consensus pour élire les 9 vice-présidents. Il leur aura fallu pas moins de quatre longues heures pour y arriver. Arnaud Murgia (UMP), tout jeune en politique revendique un siège de vice-président. Jean Conreaux déclare : « Je suis attristé par cette tenue, Arnaud Murgia a changé deux fois, en 24 heures ! ».
C’est ainsi que 9 vice-présidents ont finalement été élus, par liste. Il s’agit de Patrick Ricou, de Maryvonne Grenier, de Marcel Cannat, de Marie-Noëlle Disdier, de Daniel Galland, de Bénédicte Ferotin, de Marc Viossat, de Gérard Tenoux et de Marine Michel. Les affectations se feront plus tard. La nouvelle assemblée est constituée. Jean-Marie Bernard déclare : « J’apprécie le report des voix de gauche, nous allons travailler ensemble pour constituer un exécutif ».

La prochaine plénière se réunira le 21 avril prochain.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?