AccueilTerritoiresBernard Gonzalez, "un préfet de terrain"

Bernard Gonzalez, "un préfet de terrain"

Bernard Gonzalez, le nouveau préfet de Vaucluse, s'exprime pour la première fois depuis son arrivée dans le département. Il était contraint jusque là par une obligation de réserve pendant la campagne des départementales.
Bernard Gonzalez,

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Bernard Gonzalez, nouveau préfet de Vaucluse, a pris ses fonctions début mars. Il a accordé une interview à notre journaliste Alain Ricci :

TPBM : Quel type de Préfet allez-vous être ?
Bernard Gonzalez :Je souhaite continuer à être un préfet de terrain, à l’écoute des élus, des associatifs et des citoyens. Je suis accessible. Qu’on n’hésite pas à m’interpeler, à m’écrire, à venir me voir. Il y a le papier et il y a le ressenti personnel que l’on peut avoir au contact d’une réalité. Je mettrai toujours une priorité à concrétiser sur le terrain les analyses que je peux avoir à partir des documents. Je veux être un préfet qui soit là pour faciliter, accélérer et simplifier. Ce qui m’anime c’est l’intérêt général et le bien public.

Quelles sont vos deux priorités ?
B. G:Les questions de sécurité et les questions d’économie et d’emploi. Le Vaucluse demeure le département de Paca qui a le plus fort taux de chômage 12,8% et il se situe au 8e rang national. Nous avons le taux le plus élevé depuis 1982. C’est préoccupant. Il faut réunir tous les partenaires, travailler avec le réseau bancaire, valoriser les filières existantes pour créer des pôles d’excellence. Il va falloir aussi réfléchir aux outils de formation. Il faut une action partenariale sur ce sujet de l’emploi.
La sécurité des personnes et des biens est mon autre priorité. Les efforts qui ont été menés dans les mois passés sont positifs : - 5% de cambriolages, -40% des vols à main armée. Ces efforts doivent se poursuivre. En revanche, on a des préoccupations en matière de vols liés à l’automobile et de vols à la tire"....

La suite de l'interview du préfet, réalisée par Alain Ricci est à lire dans le numéro 1072 de TPBM, daté du 8 avril.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?