Fermer la publicité

Insertion dans les marchés publics : la dynamique se poursuit dans les Hautes-Alpes

Hautes-Alpes le - - Territoires

Insertion dans les marchés publics : la dynamique se poursuit dans les Hautes-Alpes
M.-F. Sarrazin - Le chantier du nouveau carrefour du Sénateur, lié à la rocade de Gap, fait partie de ceux dans lesquels figuraient des clauses d'insertion.

Dans les Hautes-Alpes, le nombre d'heures d'insertion dans le cadre des marchés publics devrait être d'environ 75 000 heures en 2020, en très léger retrait par rapport à 2019. Cinquante-et-un opérateurs publics du département et cinq acheteurs privés ont eu recours à des clauses d'insertion cette année.

En 2020, le nombre d'heures d'insertion réalisées dans le cadre des marchés publics passés par les collectivités et quelques opérateurs privés devrait être un peu moins élevée qu'en 2019 dans les Hautes-Alpes (75 000 heures contre 76 000). Fin septembre, 52 500 heures avaient d'ores et déjà été comptabilisées. Un chiffre plutôt honorable vu le contexte sanitaire. « On aurait pourtant pu redouter une baisse significative du fait que les entreprises – du bâtiment et de la construction, notamment – ont été à l'arrêt pendant plusieurs semaines au début du printemps dernier, note Gérard Tenoux, vice-président du Département en charge de l'insertion. Cette année, 51 acheteurs publics ont inséré des clauses sociales (le Département, cinq services de l'État, sept établissements publics de coopération intercommunale, trois syndicats intercommunaux, 32 communes), auxquels il faut ajouter cinq acheteurs privés, portant ainsi à 112 le nombre d'opérations en cours qui permettent à des personnes éloignées de l'emploi de se réinsérer.

« Ça signifie que la tendance observée depuis 2017, qui montre un réel engouement pour ce type de travail d'insertion, est toujours la même et que le succès se poursuit », ajoute l'élu. Depuis 2016, et par convention avec les services de l'État, le Département est chef de file de ce dispositif d'insertion par l'activité économique. Des clauses sociales figurent dans les marchés publics qu'il passe. Et les entreprises qui répondent aux appels d'offre sont tenues de les mettre en œuvre en employant par exemple des personnes éloignées de l'emploi en vue de leur formation, leur insertion, et parfois retour vers le monde du travail.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer