Fermer la publicité

L'Inria Sophia Antipolis - Méditerranée prépare un grand chantier de modernisation

Alpes-Maritimes le - - Urbanisme

L'Inria Sophia Antipolis - Méditerranée prépare un grand chantier de modernisation
Google Street View - L'Inria Méditerranée prévoit de déconstruire huit de ses bâtiments, d'en réhabiliter trois et de céder le dernier.

Le centre de recherche Inria prépare un vaste projet de modernisation de ses locaux de Sophia Antipolis. L'opération appelée à durer quatre ans mixera démolition-reconstruction (14 000 m2 de surface de plancher) et réhabilitation (6 485 m2 de surface de plancher).

L'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) prépare un vaste projet de restructuration des locaux de son centre de Sophia Antipolis, sur la commune de Biot. Ce centre de recherche créé en 1984 envisage de raser huit des douze bâtiments présents sur ce site de 7 hectares dont il est propriétaire. Erigés entre 1984 et 1996 (10 350 m2 de surface de plancher) au nord de la parcelle, ils seront entièrement déconstruits. A leur place, l'Inria prévoit de développer deux grands écrins bioclimatiques (14 000 m2 de surface de plancher) visant les certifications E+C- (Bâtiment à énergie positive et Réduction carbone) avec un objectif visé E4C2 – HQE.

Trois bâtiments (6 485 m2 de surface de plancher) les plus récents (Kahn, Fermat, Galois datant de 1998 à 2007) positionnés au sud du site seront réhabilités. Un dernier bâtiment (le Byron construit en 2007) sera quant à lui cédé pour être reconverti en logement. L'ensemble du bâti neuf et restructuré sera à énergie positive, avec panneaux solaires en toiture, puits provençaux, etc.

500 chercheurs et personnels supports

Le centre Inria abritera 500 chercheurs et personnels de support dédiés à la recherche en science et technologie du numérique comme à l'heure actuelle, dans des locaux pensés pour la recherche en mode projet et les développements agiles. L'optimisation des surfaces permettra d'accueillir d'autres catégories d'utilisateurs : des étudiants de l'Université Côte d'Azur dans des espaces dédiés ; une dizaine de start-up ou projets de start-up du domaine du numérique ; des industriels ayant noué des partenariats de recherche avec l'Inria, ou de la formation continue ; le grand public dans un espace dédié à la médiation scientifique dans le domaine de l'intelligence artificielle et des sciences du numérique.

Avec ce projet de modernisation, le centre de recherche souhaite rationaliser son parc bâti aujourd'hui frappé de vétusté, tout en confortant son intégration dans le campus SophiaTech de l'Université Côte d'Azur. Un lien qui passera par la modification des accès et de la signalétique du site et son ouverture à l'enseignement.

Les travaux de déconstruction / construction / réhabilitation s'étaleront sur quatre ans à compter de l'obtention des autorisations administratives. L'opération sera déployée selon la démarche de chantier faible nuisance.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer