AccueilEconomieInitiative Sud Hautes-Alpes au service de la création d'entreprise depuis 20 ans

Initiative Sud Hautes-Alpes au service de la création d'entreprise depuis 20 ans

710 entreprises accompagnées, 5,1 M€ de prêts d'honneur accordés, 1400 emplois créés ou maintenus... En 20 ans, la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes, présidée par l'avocat gapençais Philippe Lecoyer, est devenue un incontournable de la création et de la transmission d'entreprise. Et elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Sa directrice, Hélène Barteille, revient sur les raisons de cette réussite et dévoile les objectifs de sa structure.
Initiative Sud Hautes-Alpes au service de la création d'entreprise depuis 20 ans
M.-F. Sarrazin - Initiative Sud Hautes-Alpes compte quatre salariées, dont Hélène Barteille, la directrice (2e en partant de la gauche).

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

L'équipe de la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes a toutes les raisons de se réjouir à l'heure de fêter les 20 ans de la structure. Depuis 1997, la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes a financé 710 entreprises, 900 bénéficiaires (certains projets sont parfois portés à plusieurs), qui ont permis la création ou le maintien de 1400 emplois. Un chiffre qui retient spécialement l'attention du président de la plateforme, l'avocat PhilippeLecoyer, « dans un petit département comme le nôtre. Le processus est particulièrement efficace pour un coût modique de 1300€ par emploi créé ». 5,1 millions d'euros de prêts d'honneur (sans intérêt ni garantie) ont été accordés, de même que 820.000€ de prêts Nacre (Nouvel accompagnement à la création ou reprise d'entreprise réservé aux demandeurs d'emploi).

En parallèle, cette activité a généré 26 M€ de cofinancements bancaires. Car le sérieux du suivi par la plateforme incite les banques à s'impliquer à leur tour dans le projet des créateurs. En moyenne, 1€ de prêt d'honneur entraîne 6€ de financements bancaires associés. Bref, en 20 ans, 32 M€ ont été injectés dans l'économie locale.

L'activité de la plateforme a bondi de 38% entre 2015 et 2016

L'activité de la plateforme a fortement augmenté ces dernières années (+ 38% entre 2015 et 2016) du fait de plusieurs facteurs : une meilleure communication, un besoin accru des entreprises en financement de l'immatériel, un accès à l'emprunt bancaire facilité par ce biais ainsi qu'un champ d'actions élargi.

Outre les prêts d'honneur à taux zéro et sans garantie personnelle (de 6.000€ en moyenne), la plateforme accorde également depuis fin 2014 des prêts croissance à taux zéro (de 10.000€ à 20.000€). Ces prêts permettent aux entreprises de plus d'un an et à la situation financière saine de se développer, et de pouvoir ainsi embaucher, ouvrir un deuxième magasin, élargir leurs services ou leur marché, investir ailleurs... « Beaucoup de personnes que l'on a aidées reviennent plus tard vers nous pour obtenir un prêt croissance », glisse Hélène Barteille, la directrice de la plateforme.

Il existe également des prêts initiative remarquable (de 5.000 à 25.000€ de prêt à taux 0 supplémentaires) à condition de respecter certains critères.

Un taux de pérennité de 91% après 3 ans pour les entreprises aidées

Pour les entrepreneurs accompagnés, les avantages sont multiples. « Dans notre démarche, l'humain est au cœur de tout, martèle Hélène Barteille. Nous sommes une structure de proximité, à l'écoute, qui accompagne le créateur tout au long de sa démarche. » Du montage du dossier jusqu'à la fin du remboursement du prêt accordé (3 ans et demi en moyenne). Un bon moyen de s'assurer de la viabilité du projet et des éventuelles difficultés à venir avant de se lancer tête baissée dans l'aventure.

L'accord du prêt, son montant ainsi que sa durée de remboursement sont définis par un comité d'agrément composé de représentants de mutuelles, banques, experts-comptables, chambres consulaires, avocats, chefs d'entreprise, conseillers techniques, devant lequel le porteur de projet aura défendu son dossier.

Tous les semestres, l'entrepreneur accompagné devra « rendre des comptes » au comité de suivi. Il pourra également faire appel à l'un des 22 parrains de la plateforme pour être conseillé dans son activité, au gré de ses questionnements et des difficultés rencontrées.

Les entrepreneurs sont encadrés lors du lancement de leur activité, grâce au soutien des quatre salariés et des 114 bénévoles de la plateforme. Il y a en effet un réel investissement de la part du monde économique. Philippe Lecoyer y voit trois raisons : « D'une part, au sein de la structure, on parle un langage du risque que ces professionnels connaissent bien. D'autre part, ils donnent de leur temps dans un but constructif. Enfin, ils sont séduits par la pertinence du projet, par le fait de parvenir à ces résultats pour un coût modique. »

Cette organisation a fait ses preuves. « Les entreprises aidées affichent en moyenne un taux de pérennité de 91% après trois ans d'existence », se félicite Hélène Barteille. Une véritable performance au regard des statistiques de l'Insee qui révèlent que, au niveau national, 71% des entreprises sont encore actives trois ans après leur création.

Une p​erspective de développement de 20% sur 5 ans

Les porteurs de projet sont à 60% des demandeurs d'emploi, à 40% des femmes. Les créations d'entreprise représentent 62% de l'activité de la plateforme, les reprises 36% et le développement d'entreprise 2%. Les entreprises épaulées sont à 53% des commerces, à 30% des services aux entreprises et particuliers et à 17% des hôtels et restaurants. Depuis 2016, la plateforme s'est aussi ouverte aux projets agricoles.

Sur les cinq prochaines années, la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes table sur une perspective de développement de l'ordre de 20%.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?