AccueilDroit et chiffreImmobilier : le Vaucluse enregistre un bon bilan pour 2021

Immobilier : le Vaucluse enregistre un bon bilan pour 2021

Le secteur de l’immobilier demeure dynamique dans le Vaucluse. L’immobilier ayant constitué une valeur refuge, au milieu de la crise de la Covid. En 2021, le département a enregistré une hausse du volume des ventes, tous bien confondus.
Immobilier : le Vaucluse enregistre un bon bilan pour 2021
Marie-Félicia Alibert - Jean-Baptiste Borel, président du groupement vauclusien d'expertises notariales (GVEN), Laurence Hébert, notaire, Olivier Jeanjean, notaire, Doris Nunez, présidente de la chambre des notaires de Vaucluse, Fabrice Triep Capdeville, directeur départemental de la société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer), Nicola Sismondini, notaire.

Droit et chiffreVaucluse Publié le ,

En 2021, le Vaucluse a connu une hausse de 24 % du volume des ventes, tous biens confondus, avec 17 200 mutations enregistrées par les services fiscaux, contre 13 881 en 2020. Dans le détail, cette hausse est de 13 % pour les appartements anciens, 68 % pour les appartements neufs, 25 % pour les maisons anciennes et 14 % pour les terrains à bâtir.

Les acquéreurs se sont majoritairement tournés vers les maisons avec + 25 % de transactions, avec le désir de bénéficier d’un jardin. Le Vaucluse étant historiquement un marché de maisons. Si les volumes des ventes ont augmenté, le département fait cependant face à une pénurie de biens à la vente. La demande étant largement supérieure à l’offre. Ce qui engendre un marché caché, les vendeurs n’ayant plus besoin de faire de la promotion de leur bien pour trouver un acquéreur.

Des prix en hausse

La pénurie de biens a mécaniquement entraîné une augmentation de l’indice des prix : + 9,3 % à fin novembre 2021, et + 6,4 % pour les appartements anciens, toujours à la même période. Cette hausse des prix a été dopée par l’afflux d’acquéreurs provenant de grandes villes de France, comme Paris, Lyon ou Marseille, attirés par des maisons avec jardin, à prix modérés par rapport au marché immobilier dans leurs villes respectives. Ces acquéreurs disposent de moyens supérieurs aux acquéreurs vauclusiens et peuvent acheter sans négocier.

Le prix médian des appartements anciens a augmenté

Pour 2021, le prix médian des appartements anciens marque une progression de 5 % : au m2, il atteint presque 2 000 euros.

Les secteurs où il est le plus élevé sont Avignon et les Pays de Sorgues. L’intra-muros d’Avignon se vend plus cher que l’extra-muros avec une différence de plus de 1 000 euros/m2 sur le prix au m2 médian. Cet écart de prix entre l’intra et l’extra-muros peut s’expliquer par la location étudiante et par la location saisonnière (Airbnb).

Immobilier : en Vaucluse, les transactions ont progressé de 20 % en un an

Le volume des ventes des appartements anciens progresse de plus de 10 %. Dans ce segment, l’année 2021 est la plus grosse année depuis 10 ans. Par rapport aux départements voisins, le Vaucluse demeure un marché attractif dans ce secteur car les prix y sont moins élevés. Les appartements de 3 et 4 pièces représentent quasiment 60 % des ventes des appartements anciens.

Le prix médian des appartements neufs est stable

Du côté des appartements neufs, le prix médian au m2 se stabilise : il est identique à Avignon et dans le Vaucluse en général. Il est d’environ 3 000 euros sur le département. Les appartements 2 pièces représentent l’essentiel du marché. Le secteur d’Avignon et Carpentras/Pernes représente les 2/3 du volume des ventes des appartements neufs en 2021.

Des prix abordables pour les maisons anciennes

En 2021, le Vaucluse a constaté une augmentation de 4,4 % du prix de vente médian des maisons anciennes. En tenant compte de l’inflation pointée par l’Insee à 3,60 % sur la même période, la hausse nette s’élève à 0,80 %. Le Vaucluse n’atteint pas les prix des maisons du littoral méditerranéen comme les Bouches-du-Rhône ou le Var. Le prix médian des maisons anciennes dans le département est de 247 000 euros. Pour le Sud, le Vaucluse reste parmi les départements les plus abordables.

Il existe néanmoins des disparités selon les secteurs. Ainsi, les prix sont plus importants dans le sud du département que dans le nord, et l’est vauclusien reste plus onéreux que l’ouest.

Le sud du département, proche d’Aix-en-Provence, possède des prix médians parmi les plus élevés, mais pour la première fois depuis de nombreuses années, la ville de l’Isle-sur-la-Sorgue détient celui le plus élevé de toutes les villes du département.

Diminution du prix médian pour les terrains à bâtir

Le prix médian du terrain en Vaucluse est en baisse de 2,1 %, et s’établit légèrement au-dessus de 100 000 euros. Cette baisse statistique est due essentiellement à la réduction de la taille du terrain.

Sur l’année 2021, 61 % du marché des terrains à bâtir vauclusiens a concerné des surfaces de moins de 600 m2. Dans le Grand Avignon, la superficie moyenne d’un terrain est de 250 m2. Chaque m2 se négocie près de 350 euros. Les normes environnementales liées à la RT 2020, ainsi que l’inflation des matériaux de construction risquent de surenchérir le coût global du "terrain + maison neuve".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?