Fermer la publicité

Infographie Immobilier dans les Hautes-Alpes : le Briançonnais à la peine

Hautes-Alpes le - - Droit et chiffre

Immobilier dans les Hautes-Alpes : le Briançonnais à la peine
M.-F. Sarrazin - Le prix de vente médian des maisons anciennes tourne autour de 200 000 euros dans les Hautes-Alpes, soit une évolution de +5,3 % sur un an.

L'observatoire de l'immobilier des notaires des Hautes-Alpes vient de dévoiler ses chiffres pour la période du 1er février 2017 au 31 janvier 2018. Le secteur se porte un peu mieux mais de fortes disparités géographiques subsistent.

En avril 2016, le marché immobilier haut-alpin amorçait une embellie. Cependant, le soufflet était retombé un an après. Au 31 janvier 2018, le marché repart légèrement, mais varie fortement selon les secteurs géographiques selon les chiffres de l'immobilier dévoilés par les notaires des Hautes-Alpes.

  • Les maisons anciennes : des prix à la hausse

Dans le département, le prix médian des maisons anciennes bondit de 5,3 %. L'amélioration concerne l'Embrunais, le Guillestrois-Queyras et le Grand Buëch, qui enregistre toujours les prix de l'immobilier les plus faibles du département. A l'inverse, le Briançonnais est toujours à la traîne, hormis pour la ville de Briançon, qui connaît une hausse de 9 %. Gap poursuit sa progression (+ 8 %).

  • Les appartements anciens : la majorité des transactions immobilières

Le prix au mètre carré des appartements anciens chute de 1,7 % en moyenne, avec là aussi de fortes disparités en fonction des secteur géographiques. Le marché des appartements anciens est très conséquent dans les Hautes-Alpes puisqu'il représente 53 % du total des transactions immobilières. Au 1er janvier 2018, 83 % des ventes d'appartements concernaient l'ancien. Le Briançonnais représente 38 % des ventes, le Grand Buëch, 11 %, l'Embrunais-Guillestrois-Queyras 26 % des ventes et enfin le Gapençais-Champsaur, 25 %.

  • Les appartements neufs : 74,5 % des ventes dans le Briançonnais

La vente d'appartements neufs constitue 11 % du total des transactions du département. Le prix au mètre carré médian subit une baisse de 3,9 % sur un an pour s'établir à 4 080 €. La construction d'appartements neufs est extrêmement dynamique dans le Briançonnais, notamment du fait de l'opération Coeur de ville à Briançon, puisqu'elle représente 74,5 % des ventes du département.

  • Les maisons neuves : 78 % des ventes réalisées à Gap

Seules 2 % des transactions sont issues de la vente de maisons neuves. 78 % des ventes sont réalisées sur Gap, où la promotion immobilière est très dynamique. Le prix de vente médian départemental tourne autour de 220 000 € pour une surface habitable de 90 m² et un terrain de 240 m².

  • Les terrains constructibles : des prix en augmentation

Pour les terrains à bâtir, les prix sont en chute de 12,7 % dans le Briançonnais alors qu'ils gagnent 1,4 % dans le Gapençais. Ce marché représente 7 % du total des ventes. Le prix au mètre carré médian se situe à 100 € (+4,5 % sur un an) et la surface médiane à 840 m².




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer