AccueilTerritoires« Il faut continuer à investir dans l'outil ski et accélérer la diversification »

Assises de la montagne « Il faut continuer à investir dans l'outil ski et accélérer la diversification »

L'arrêt des remontées mécaniques cet hiver engendre un manque à gagner de 595 M€ pour les stations des Hautes-Alpes, qui se monte même à 811 M€ de baisse de chiffre d'affaires à l'échelle des vallées. Les aides annoncées par la Région vont permettre « d'accélérer l'investissement et de redonner confiance ».
« Il faut continuer à investir dans l'outil ski et accélérer la diversification »
Office de tourisme de Risoul - Le défi pour les grosses stations consiste à ne plus miser sur le tout-ski.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Face à la fermeture des remontées mécaniques, la Chambre de commerce et d'industrie et l'Agence de développement des Hautes-Alpes avaient immédiatement réagi en lançant une cellule de crise et en menant une grande enquête auprès des entreprises et des collectivités du département pour connaître le véritable impact de cette situation sans précédent. Cet hiver, les stations ont enregistré une baisse de leur fréquentation de 60%, entraînant une chute de la consommation de 70%, soit un manque à gagner de 595 M€, qui s'élève même à 811 M€ de baisse de chiffre d'affaires à l'échelle des vallées.

Sur les 230 entreprises haut-alpines interrogées, 84 % soulignent une baisse de chiffre d'affaires, 63 % une trésorerie insuffisante, 71 % une rentabilité dégradée et 76 % méconnaissent les dispositifs de relance. Au total, dans le département, 210 M€ de prêts garantis par l'État ont été alloués et 107 M€ d'aides directes depuis un an grâce aux dispositifs de droit commun, auxquels s'ajoutent les aides de la Région et des collectivités.


Lire aussi : Une cellule de crise face au « tsunami économique » qui attend les Hautes-Alpes


Le 23 février, le président de Région Paca, Renaud Muselier, a réuni 300 professionnels de la montagne pour dresser un état des lieux de la situation et annoncer les dispositifs d'aide à court et long termes votés par l'institution. Les plus marquants étant les 8M€ de plan d'investissement d'urgence pour les stations et les 200 M€ de politique montagne pour les cinq prochaines années.

« La contemplation n'amène pas de chiffre d'affaires »

Le président de la CCI des Hautes-Alpes ressort de cette réunion satisfait des mesures annoncées et de cette prise de conscience de la part de la Région. « Tout ce qui peut accélérer l'investissement et donner de la confiance est bon à prendre. Car si la Région y va, les investisseurs et les banques seront plus enclins à suivre le mouvement », considère Eric Gorde. Il insiste sur le fait qu'il n'y a eu que 30% de touristes cet hiver et que l'absence de remontées mécaniques signe un effondrement de l'économie.

« La contemplation n'amène pas de chiffre d'affaires. Il faut continuer à investir dans l'outil ski et en parallèle accélérer la diversification. Sur ce point, les stations-villages ont pris davantage d'avance que les grosses stations. Il faut chercher de nouvelles clientèles. On sait qu'il y a moins de skieurs qu'avant et qu'ils sont plus âgés. Il y a une appétence pour d'autres sujets que le ski. Regardons ce qui se fait dans les autres pays alpins. »

Encore faut-il trouver l'activité qui génèrera du profit. « Ce plan, il va falloir le construire et de fait engager une réflexion collective. »

Les principales mesures de soutien annoncées

  • 8 M€ d'investissements d'urgence en montagne pour les stations de ski avec un taux d'intervention maximal à hauteur de 80% du projet
  • 140 M€ d'aides économiques d'urgence disponibles et ré-abondées
  • 1 milliard d'euros déployé sur 2 ans pour la relance économique,
  • 10 M€ du 1er protocole « rebond » avec l'Etat pour des projets structurants
  • Bonification de 20 % du Fonds régional d'aménagement du territoire aux communes de montagne
  • La Région double le montant de sa politique montagne : 200 M€
  • Contrat d'avenir et fonds européens : 450 M€
  • Aide aux territoires de montagne : 55 M€
  • Un plan « Montagne préservée » dans le cadre de la Cop d'avance (projets d'énergies renouvelables dans les stations)
  • Lancement d'une grande consultation sur l'avenir de la montagne à travers la plateforme Sudopolis.
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?