AccueilEconomieHyères : Veolia produit de l’hydrogène vert à partir de biogaz, une première mondiale

Hyères : Veolia produit de l’hydrogène vert à partir de biogaz, une première mondiale

Produire de l’hydrogène à partir de biogaz issu des boues d’épuration, c’est l’expérimentation réalisée par Veolia durant plus de 18 mois. Une première mondiale concluante qui va être dupliquée sous format industriel à Hong Kong.
Le pilote de production d’hydrogène a été installé à côté de la station d’épuration de l’Almanarre à Hyères.
Veolia Provence Méditerranée - Le pilote de production d’hydrogène a été installé à côté de la station d’épuration de l’Almanarre à Hyères.

EconomieVar Publié le ,

Sur la station d’épuration de l’Almanarre à Hyères, Veolia a installé un projet d’essai pilote début 2021, avec le soutien de ses partenaires Trifyl et Seven, aidée financièrement par la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette expérimentation est une première mondiale. Jamais une station d’épuration n’avait converti le biogaz, produit par le traitement des boues issues des eaux usées, en hydrogène. « Nous avons pris le temps des essais afin de regarder dans le détail la production, son coût de fonctionnement et les pistes d’amélioration pour une réalisation industrielle. Le pilote fonctionne 7 à 8 heures quotidiennement et produit une dizaine de kilos d’hydrogène par jour. Il a permis d’alimenter deux véhicules légers, durant la durée de l’expérimentation », indique Alain Le Divenach, responsable développement chez Veolia pour la région Méditerranée.

Les techniciens ont pu réaliser de nombreux tests pour valider le procédé et apporter des améliorations afin de porter le projet à un niveau industriel. « Nos résultats sont très positifs. Nous avons testé de nouvelles voies de valorisation du biogaz. Nous avons fabriqué de l’hydrogène d’excellentequalité principalement pour la mobilité urbaine : il est pur à 99,99 % », poursuit-il.

Le CO2 rejeté fait pousser des algues

Chaque utilitaire contient environ 4 kg d’hydrogène et peut rouler jusqu’à 400 km en autonomie. Le plein se fait auprès d’une borne avec un temps de remplissage similaire à un carburant classique. Lors de sa combustion il produit seulement de la vapeur d’eau. Ce carburant propre est particulièrement adapté aux déplacements urbains.

Le plein d’hydrogène se fait à la borne, dans des conditions similaires à un carburant classique. (Crédit : Veolia Provence Méditerranée)

Veolia est allé plus loin dans son projet afin de valoriser le gaz carbonique issu de la fabrication d’hydrogène en produisant des algues. « Pour se développer, les algues ont besoin de lumière et de CO2. Lors de nos essais, nous avons produit des micro algues. Ces dernières pourront être à leur tour valorisées en alimentation animale. Le résultat est très intéressant, il nous permet d’être vertueux dans cette production locale d’hydrogène vert. »

Un projet à Hong Kong

D’ici la fin de l’année, le pilote sera démonté, le procédé étant validé. Veolia inclura ce produit dans son panel de solutions. A la suite de ces premiers tests à Hyères, « nous allons mettre en place un module industriel à Hong Kong. C’est le premier projet à voir le jour à la suite de nos travaux ».

Localement des projections ont été faites à partir du gaz issu de la digestion des boues de la station d’épuration de l’Almanarre à Hyères. En mode industriel, la production journalière serait de 400 kg d’hydrogène vert par jour, soit le carburant nécessaire pour alimenter une vingtaine de bus de ville. La Métropole TPM peut envisager cette solution pour une partie de sa flotte. Avec le déploiement des zones à faible émission de mobilité, pour faire baisser de 40 % la pollution de l’air en ville dès 2025, cette solution à un grand avenir, estime Olivier Cavallo, directeur Veolia Provence Méditerranée.

L’hydrogène, utilisable par les véhicules, complète les débouchés classiques créés à partir de la fermentation des boues, qui sont le gaz naturel (après purification) et la cogénération (unité produisant à la fois de la chaleur et de l’électricité).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 février 2023

Journal du01 février 2023

Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?