AccueilEconomieHyères : Julien Savelli vit l’immobilier de pied en cap

Hyères : Julien Savelli vit l’immobilier de pied en cap

Professionnel de l’immobilier depuis près de 20 ans, Julien Savelli accélère les développements de son agence Victoria Ponel. Inventif et engagé dans son secteur, il brigue en outre la présidence nationale de la Fnaim.
Hyères : Julien Savelli vit l’immobilier de pied en cap
O. Réal - Julien Savelli est candidat à la présidence nationale de la Fnaim, son réseau de toujours.

EconomieVar Publié le ,

Tout débute dans l’immobilier pour Julien Savelli en 2003, à l’âge de 23 ans, avec un ami qui s’arrêtera en chemin assez rapidement, mais à l’écoute duquel il s’intéresse à ce secteur dont il ne connaît absolument rien. Avec l’insouciance de sa jeunesse, il achète un local de 25 m2 à Hyères, dans le quartier de la gare, et baptise l’agence « Victoria », nom qui sonne bien, en référence à la reine d’Angleterre qui fréquentait la ville au XIXe siècle. « C’était un garage de petite mécanique avec des rails de chemin de fer au plafond, se souvient-il. J’ai tout cassé de mes mains, appris à faire du béton, c’était génial. Conjointement, j’ai adhéré à la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). J’avais repéré le cube jaune du logo et je trouvais cela joli. J’ai rencontré des confrères, je me suis formé, je me suis familiarisé avec un milieu que j’ai tout de suite compris et dont j’ai adoré le fonctionnement. Je me suis dit qu’il fallait développer tout ça, tout en me découvrant de vraies envies d’entrepreneur. »

Julien Savelli, président délégué de la Fnaim : "Nous sommes désormais des professionnels reconnus"

Des envies traduites par l’ajout de la gestion locative au volet transactions initial, puis par l’ouverture d’une deuxième agence en 2007 à Rocbaron afin de toucher un marché différent à la campagne, là où les gens voulaient aller vivre à cette époque. Le petit local est conjointement doublé en poussant les murs, tandis que Julien Savelli continue de se former, en l’occurrence à l’Ecole supérieure de l’immobilier (ESI), issue de la Fnaim, élargissant ses compétences au métier de syndic. Fort de son succès, il développe son triptyque d’activités et ouvre une deuxième agence à Hyères au moment où le secteur se prend la foudre internationale avec le début de la crise des subprimes aux Etats-Unis (2007-2008).

« J’ai pensé qu’il fallait que je bouge les lignes. Un chef d’entreprise doit avoir un cap et savoir en changer, comme un marin. Dans l’adversité, je préparais l’avenir plutôt que de regarder la vague arriver. »

Sens de la réussite…

Il attaque la décennie suivante par l’ouverture d’une autre agence à La Garde et le rachat en 2013 d’une troisième entité hyéroise, dans laquelle il installe ses bureaux, toujours sous l’enseigne Victoria. Deux ans plus tard, il y adjoint le nom de Ponel à la faveur du rachat d’un cabinet immobilier historique à Hyères, plus important que lui, qui possède deux agences. Conjointement, il ferme La Garde et vend Rocbaron. Nous sommes en 2015, à la tête de quatre agences et de 25 personnes il se concentre désormais uniquement sur Hyères, privilégie la proximité avec les gens, très attaché à ne pas perdre son âme de TPE. A la recherche d’un lieu unique pour rapatrier tous ses collaborateurs, il trouve la perle rare en 2018, une maison de 1910, 500 m2 sur plusieurs étages, proche du centre mais sans en avoir les inconvénients, dans un cadre de verdure, face au jardin Olbius Riquier.

Fnaim Var : l'immobilier tient bon le cap

« Je me suis décidé en trois minutes. Tout a été rénové, à l’intérieur comme à l’extérieur, sur mesure à bien des niveaux, notamment concernant les 54 fenêtres. C’est un plaisir et un confort particulièrement apprécié par mes collaborateurs qui ont participé à cette création dans la concertation, pour les clients aussi, qui sont reçus ici, y compris en assemblée générale. C’est très chaleureux, dans un esprit "maison" qui m’importe, incluant des espaces partagés et de convivialité », explique fièrement Julien Savelli. Soixante-trois personnes y travaillent aujourd’hui, dont 20 salariés et un peu plus de 40 agents commerciaux, dans une configuration qui a, elle aussi, évolué entretemps. Sous une holding, Victoria Ponel couvre les activités de gestion locative et de syndic, et un autre segment estampillé Keller Williams a en charge depuis 2019 la transaction ainsi que la formation des équipes.

« J’ai rencontré Keller Williams à la Fnaim en 2018. C’est une marque américaine dont les valeurs sont comparables aux nôtres, présente dans 59 pays et considérée comme la plus grande franchise mondiale de l’immobilier. J’ai été particulièrement séduit par son concept de services démultipliés aux clients et aux salariés. Les agents commerciaux avec lesquels je travaille ont la volonté d’entreprendre et un grand besoin de formation, d’accompagnement, de facilitation pour exercer leur activité immobilière dans les meilleures conditions. Cette méthode est selon moi facteur d’accélération, de gain de temps et de compétences. J’ai le sentiment d’avoir récupéré une recette que je n’avais pas et qui tend vers le niveau d’exigence que je souhaite. Plus de professionnalisme est la meilleure réponse aux besoins de modernité et de réactivité. »

Dans ce contexte, Keller Williams couvre les transactions à l’échelle de la métropole Toulon Provence Méditerranée et jusqu’au golfe de Saint-Tropez sur le segment haut de gamme, tout en formant dans les locaux hyérois les équipes commerciales (notamment les débutants), à raison de neuf cycles de cinq semaines par an. L’Ouest-Var est également ciblé via une deuxième agence Keller Williams depuis l’année dernière, dans des locaux d’activités situés au Technopôle de la mer, à Ollioules, rassemblant 30 autres agents commerciaux afin de desservir le secteur Toulon/Saint-Cyr, avec les mêmes programmes de formation. Fin 2022, la centaine de personnes sera dépassée, pour un volume d’affaires consolidé qui devrait approcher les 5 M€.

… et de l’engagement

« Nous restons une entreprise familiale, insiste Julien Savelli. Je connais tous les gens qui travaillent avec moi, je suis présent à leurs côtés… » Il les implique aussi dans son engagement de solidarité. Un jour par an, tout le monde donne de son temps et de sa personne pour participer à une belle cause. Cette année, le 12 mai sera dédié au centre Anaé d’Hyères, très attaché à l’accessibilité des vacances pour toutes les personnes en situation de handicap. « Chacun fait preuve de générosité, d’ingéniosité pour leur rendre la vie plus belle. Nous sommes tous embarqués dans cet élan, dans cette aventure commune qui crée du lien, qui fait sens aussi. »

Le sens de l’engagement est un langage qu’il parle couramment. Au point de se retrouver en lice pour la présidence nationale de la Fnaim, son réseau de toujours, « seul syndicat professionnel organisé de façon fédérale sur le territoire. Ce maillage permet d’interpeller des maires comme des ministres, de faire du lobbying positif, ce qui n’empêche pas d’être ferme, à l’image du BTP qui est notre modèle. »

Dix-neuf ans après être entré par hasard dans l’immobilier, Julien Savelli s’est fait un nom à la fois dans son fief hyérois, dans le Var où il a présidé la Fnaim de 2012 à 2018, et sur le plan national puisqu’il est depuis cette date président délégué à la défense de la profession (entre autres missions) auprès du président Jean-Marc Torrollion, dont il vise la succession cet automne. Ce dernier a largement contribué à sa formation au plus haut niveau, y compris dans les échanges « politiques » à l’Elysée, à Matignon, avec les parlementaires députés et sénateurs… Pour sa campagne électorale qui démarre ce 15 avril, il se sent prêt à porter sa vision, celle d’une fédération « qui vit avec son temps, dialogue et écoute ses adhérents, les éclaire sans mentir sur les combats à mener, les ouvre et les aide à affronter les nouveaux défis ». Comme un chef qui a un cap…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?