Fermer la publicité

Hautes-Alpes : les restaurants vont pouvoir rouvrir... pour les salariés du BTP

Hautes-Alpes le - - BTP

Hautes-Alpes : les restaurants vont pouvoir rouvrir... pour les salariés du BTP
M.-F. Sarrazin - Photo (de moi) : Marc Gueydon et Nicolas Chabrand ont signé la première convention de service de restauration collective de la région.

S'inscrivant dans le cadre de la crise sanitaire, la première convention de service de restauration collective de la région a été signée dans les Hautes-Alpes entre la fédération du BTP et l'Umih, le syndicat des hôteliers-restaurateurs. L'objectif est de permettre aux compagnons des entreprises du BTP de manger un repas chaud dans un endroit adapté, tout en jouant la solidarité avec les restaurateurs.

Pour les salariés du BTP, les contraintes liées à la crise sanitaire sont nombreuses. Et, notamment en ces périodes de grand froid, elles se doublent de l'impossibilité de manger un repas chaud dans un restaurant. « Certains restaurateurs sont dépités de livrer des repas froids à des ouvriers qui travaillent toute la journée dehors, parfois dans le froid ou la boue », relève Marc Gueydon, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans les Hautes-Alpes (Umih 05).

Or une possibilité dérogatoire a été ouverte par l'article 40 du décret du 29 octobre dernier. Dans ce cadre, des conventions de service de restauration collective provisoire peuvent être signées. C'est ce que Nicolas Chabrand, président de la fédération du BTP 05, et Marc Gueydon ont fait ce jeudi 14 janvier à Gap. Cet accord-cadre, préalablement validé par la préfète des Hautes-Alpes, permet désormais aux entreprises du BTP de conventionner directement avec des restaurateurs pour fournir des repas dans un lieu chauffé à leurs salariés.

« Le BTP redonne un souffle de vie aux hôteliers et aux restaurateurs »

Les hôteliers et restaurateurs intéressés devront avoir préalablement signé une charte de bonne conduite, car « aucun dérapage ne sera toléré, au risque que nous soyons privés de cette dérogation », prévient le président de l'Umih 05. « Nous serons derrière nos adhérents pour qu'ils respectent scrupuleusement les conditions de distanciation et de privatisation des restaurants pour les salariés des entreprises qui les auront réservés. Nous engageons notre responsabilité. »

Nicolas Chabrand se félicite de cette possibilité offerte aux salariés non sédentaires du BTP. « C'est aussi un élément de sécurité, quand le compagnon peut manger au chaud avant de reprendre le travail. Et puis ça ne peut faire que du bien aux restaurateurs. Il y a un esprit de solidarité, car nous sommes tous interdépendants. » Ce que ne manque pas d'apprécier Marc Gueydon : « Le BTP redonne un souffle de vie aux hôteliers et aux restaurateurs. »

Quelque 400 restaurateurs des Hautes-Alpes ont été informés de la mise en place de ce dispositif. « Notre objectif est que cela bouge dès cette semaine », indique Nicolas Chabrand.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer