AccueilTerritoiresHautes-Alpes : des efforts supplémentaires déployés en vue des vacances de février

Hautes-Alpes : des efforts supplémentaires déployés en vue des vacances de février

Les stations haut-alpines ont réalisé de très belles performances pendant les vacances de Noël. Les taux d'occupation s'annoncent légèrement en retrait pour les vacances d'hiver.
Puy-Saint-Vincent a été la station la plus enneigée de France pendant les vacances de Noël.
Puy-Saint-Vincent - Puy-Saint-Vincent a été la station la plus enneigée de France pendant les vacances de Noël.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Si les autres massifs ont cruellement souffert du manque de neige pendant les vacances de Noël, ça n'a pas été le cas de la grande majorité des stations des Alpes du Sud. Le directeur de l'Agence de développement économique et touristique des Hautes-Alpes (Addet 05), Yvan Chaix, avait d'ailleurs tenu à clarifier la situation en s'exprimant dans les médias nationaux au moment des fêtes.

« Il est normal que la presse nationale se soit emparée du sujet qui frappe encore les Pyrénées, les Vosges, le Jura et les Alpes du Nord car nous vivons une situation assez inédite. Mais il fallait rappeler que toutes les stations n'étaient pas logées à la même enseigne. J'ai le sentiment qu'on a réussi à faire passer le message », glisse-t-il.

Enneigement : bataille de communication entre les Alpes du Sud et du Nord

Globalement, le département a réalisé de très belles performances à Noël, y compris dans les stations moins bien dotées en neige comme celles du Dévoluy, les stations-villages du Champsaur ou Réallon. La fréquentation a augmenté de 3 points par rapport à l'hiver dernier, et le mois de janvier se révèle excellent (+ 5 points), grâce à une présence massive de Britanniques, de Belges et de Néerlandais. « La glisse possède toujours cet effet magique. Je me réjouis de l'engouement des Européens pour la neige et le ski. Ils viennent et consomment massivement, malgré le contexte général difficile et incertain », souligne Yvan Chaix.

« Le manque de neige en France n'est bon pour personne »

Les perspectives sont à la hausse (+ 1 point) sur l'ensemble de la saison, mais il reste des efforts à déployer sur les vacances de février, où le département enregistre un retrait de 2 points par rapport à l'hiver dernier. La première semaine affiche un taux d'occupation de 34 %, la deuxième de 70 %, la troisième de 71 % et la quatrième de 49 %.

Mobilité des touristes dans les Hautes-Alpes : encore du chemin à faire

Deux raisons raisons à cela, à commencer par un calendrier défavorable : une zone B (académie d'Aix-Marseille) prise en sandwich, soit la moins bonne configuration. Et puis, même si les Alpes du Sud ne connaissent pas de problème d'enneigement, la dynamique majoritaire l'emporte. « Le manque de neige en France n'est bon pour personne. On ne peut s'en satisfaire. D'autant plus que c'est une situation douloureuse pour les stations contraintes de fermer, du point de vue de l'emploi et de l'économie », soupire Yvan Chaix.

Traditionnellement, le mois de février représente 40 % du chiffre d'affaires de la saison et un million de visiteurs. Alors pour contrer cette tendance et rassurer le vacancier potentiel qui hésiterait encore, l'Agence de développement des Hautes-Alpes a réussi à mobiliser ses partenaires pour lever des fonds supplémentaires afin de mener une campagne promotionnelle complémentaire multicanal (presse, affichage, digital). En espérant qu'il neige de partout en France.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?