AccueilTerritoiresHautes-Alpes : 54 M€ pour gérer la ressource en eau du Drac amont et ses usages

Hautes-Alpes : 54 M€ pour gérer la ressource en eau du Drac amont et ses usages

La Cleda, syndicat de rivière du bassin versant du Drac amont, a lancé un deuxième contrat de rivière : 81 actions sont programmées jusqu'en 2026 pour 54 M€.
L'un des enjeux consiste à poursuivre l'amélioration de la qualité biologique des cours d'eau.
M.-F. Sarrazin - L'un des enjeux consiste à poursuivre l'amélioration de la qualité biologique des cours d'eau.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Après avoir dépassé les 90 % de taux de réalisation du premier contrat de rivière, la Cleda (Communauté locale de l'eau du Drac amont) en a élaboré un second. A la clé, 54 M€ en faveur de la préservation de l'eau et des rivières sur le territoire du Drac amont jusqu'en 2026. « Notre premier contrat de rivière a été un vrai succès. Ce deuxième opus est le fruit d'un gros travail de concertation avec les partenaires financiers et les maîtres d'ouvrages potentiels que sont les collectivités, les Asa (Associations syndicales autorisées), associations de pêche, pour récolter leurs souhaits et les prioriser. Il assure une cohérence, une continuité des actions, une visibilité jusqu'en 2026 et permet de chercher des financements qu'on n'aurait pas eus sans cela », expose Patrick Ricou, président de la Cleda. Le plus gros contributeur de ce contrat de rivière demeure l'Agence de l'eau, à hauteur de 50 %, aux côtés de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, du Département et de l'Europe.

Ce deuxième contrat de rivière s'inscrit dans les pas du premier. L'un des enjeux consiste à poursuivre l'amélioration de la qualité biologique des cours d'eau, la pollution étant liée à la concomitance entre l'essor touristique et l'étiage des cours d'eau. Des travaux d'amélioration des réseaux de collecte et de traitement des eaux usées sont programmés. « Nous avons réalisé neuf stations d'épuration dans les hameaux principaux ; nous nous intéressons désormais aux bourgs satellites », explique Bertrand Breilh, directeur de la Cleda.

Le gros volet : les économies d'eau et la sécurisation des usages

Ce contrat met ensuite l'accent sur les économies d'eau et la sécurisation des usages. Car contre toute attente, le territoire souffre d'un déficit en eau à certaines périodes - du fait de la sécheresse, de la pression et des prélèvements - qui conduit à l'impossibilité de satisfaire tous les usages : eau potable, irrigation, hydro-électricité. Des communes vont donc rénover leur réseau d'eau potable pour diminuer les fuites, et les Asa sécuriser leur irrigation par la modernisation ou la création de retenues collinaires et le passage à l'aspersion. « Un gros chantier de 1,2 M€ démarre au printemps pour alimenter cinq communes du Champsaur depuis la nappe des Choulières. Côté irrigation, nous portons un projet de substitution autour de la Séveraissette de l'ordre de 3M€ », annonce le directeur.

Dans ce contrat de rivière, figure aussi la protection contre les inondations. Une rivière qui fonctionne bien garantit une meilleure protection des personnes et des biens, et régénère ses richesses écologiques. Pour y parvenir, il s'agit d'entretenir la végétation, la gestion des stocks de sédiments, de restaurer les zones humides, d'opérer des curages, de réaliser des études sur les digues et d'assurer un suivi piscicole.

Dernier volet de ce contrat de rivière : la communication et la vulgarisation des connaissances autour de l'eau auprès du grand public et des écoles. « Pour réussir à protéger ensemble les cours d'eau, il est nécessaire de mieux impliquer les habitants. Ce point faisait défaut dans le premier contrat de rivière », observe Bertrand Breilh.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

Journal du 31 août 2022

Journal du31 août 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?