AccueilUrbanismeHalles de La Crau : la meilleure façon de marché

VIDEO Halles de La Crau : la meilleure façon de marché

Un marché couvert privé vient d’ouvrir dans le quartier de la Moutonne à La Crau sous l’appellation Les Halles Milona, faisant la part belle aux commerçants artisans de terroir, au sein d’un bâtiment de 995 m2 de grande qualité.

UrbanismeVar Publié le , Olivier REAL (Vidéo : Karen SARRAZIN)

« J’ai les goûts les plus simples du monde, je me contente du meilleur », écrivait en épicurien Oscar Wilde… L’effet « waouh » est garanti en franchissant le seuil des Halles Milona, à La Crau, sans pour autant faire ostentatoire. Exactement ce que souhaitait Alain Brenguier, dirigeant de Brenguier Investissement, filiale du groupe éponyme qui compte parmi ses fleurons historiques BC Transports.

Voir notre reportage vidéo sur les Halles Milona en début d'article

Dans le quartier de la Moutonne, situé à un carrefour stratégique entre La Crau, La Garde, Le Pradet, Carqueiranne, Hyères, en bord de route sur laquelle circulent 17 000 véhicules par jour, facile d’accès et de parking, le bâtiment de 995 m2 en impose. Architecture bois/béton/métal alliant tradition et modernité, en façade comme à l’intérieur, grande hauteur sous plafond (six mètres) fort bien valorisée par un éclairage chaleureux, décoration soignée et végétalisée, acoustique et isolation contrôlées, structure apparente de hangar industriel honorant le commerce artisanal et le terroir, matériaux très qualitatifs, pérennes, recyclables…, les volontés de l’investisseur privé ont été parfaitement traduites par la maîtrise d’œuvre. En l’occurrence l’architecte Pascal Lestringant (AAPL à La Valette), sur le volet bâti, et Carl Tran (CT Création à Toulon), sur la partie décoration intérieure. En outre, sept environnements nuancés constituent une palette de choix pour chaque stand de 20 m2, générant une harmonie d’ensemble.

Quatre à 4,5 millions d’euros ont été consacrés à cet ouvrage, avec un retour sur investissement attendu à 20 ans. Une longueur de vue née juste avant la crise sanitaire et que le groupe a souhaité maintenir malgré l’adversité, bouclant le chantier en dix mois sans le moindre retard, privilégiant les entreprises locales et régionales.

Attractivité du territoire

« Tout a été pensé pour créer un lieu de vie autour de la gastronomie et de la convivialité. C’est la destination de ce marché couvert dans la grande tradition de halles de ce type en France, où l’on retrouve des recettes et une ambiance d’antan », explique Gilles Grandval, directeur général du groupe. Une façon inédite de faire son marché à La Crau et dans un large bassin d’activités, sachant qu’il est possible aussi de s’installer sur des tables à l’intérieur comme à l’extérieur pour se poser, se restaurer, trinquer, échanger, ce qui devrait séduire une large clientèle alentour. Laquelle devrait apprécier le menu, de la même veine inspirée que le décor, tous les boxes ayant été proposés sans appel d’offre mais avec appels personnalisés... « Nous avons ciblé les gens que nous voulions entraîner avec nous dans le projet. Tous ont dit oui tout de suite », précise-t-il. « Il s’agit d’un panel de professionnels reconnus localement et/ou experts dans leurs spécialités. » Vingt-sept boxes créés à la base se sont transformés en 15 stands présentant une offre large : boucher-traiteur-charcutier, poissonnier-écailleur, boulanger pâtissier, rôtisserie, cave à vin et spiritueux, bar, sushi, tacos-burger, italien, épicerie fine, bazar cuisine, primeur, tapas, thaï, hawaïen. Le ticket d’entrée est volontairement faible pour que chacun puisse y trouver son compte et mettre avec tranquillité d’esprit sa pierre à la l’édifice, dans un esprit de réussite partagée. Tous sont propriétaires de leur fonds de commerce et paient uniquement un loyer, sans intéressement à reverser sur le chiffre d’affaires.

Gilles Grandval, directeur général du groupe Brenguier implanté de longue date à La Crau. (Crédit : O. Réal)

Si les petits plats ont été mis dans les grands au service de la meilleure façon de faire son marché, le gâteau profite conjointement à l’attractivité du territoire, considérant aussi que « c’est cette attractivité que nous développons qui rend possible les belles initiatives comme celle-ci », selon Jean-Pierre Giran, maire de Hyères et vice-président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM), venu apprécier en voisin ces Halles Milona dès leur ouverture. Le maire de La Crau, Christian Simon, également vice-président de TPM, était sur la même longueur d’ondes, revendiquant une large zone de chalandise autour de ces halles et se montrant admiratif au regard de cette réalisation. « Je suis un maire qui aime le qualitatif, dans tous mes équipements. Cela a un coût mais s’inscrit mieux dans le temps. Avec ce bâtiment magnifique dédié aux petits commerces de qualité, nous sommes particulièrement bien servis en la matière », a-t-il souligné.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

Journal du 31 août 2022

Journal du31 août 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?