Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

VIDEO Habitat dégradé : les bailleurs sociaux veulent "accompagner la puissance publique"

le - - Urbanisme

Habitat dégradé : les bailleurs sociaux veulent "accompagner la puissance publique"
Robert Poulain - L'ARHlm était hier dans les locaux de TPBM pour détailler leurs propositions pour mieux lutter contre l'habitat dégradé. Ils en appellent notamment à plus de collaboration avec les collectivités et l'Etat.

Les bailleurs sociaux, emmenés par l'ARHlm Paca et Corse, ont présenté hier leurs pistes d'amélioration pour lutter contre l'habitat dégradé dans les centres anciens et notamment dans la métropole Aix-Marseille Provence. Un document qu'ils comptent remettre au préfet des Bouches-du-Rhône et de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pierre Dartout.

« Suite au drame de la rue d'Aubagne, nous avons vu que nous ne pouvions pas nous contenter de mettre des logements à disposition pour le relogement des sinistrés. Une question de fond s'est posée : comment lutter contre la dégradation du parc ancien privé dans les centres-villes », détaille Pascal Gallard, directeur de l'association régionale HLM (ARHlm) Paca et Corse, présidée par Bernard Oliver. « Nous savons faire, nous pouvons accompagner la puissance publique sur ces quartiers dégradés », a-t-il ajouté. Dans ce sens, l'association a mené une enquête auprès des bailleurs pour « tirer les leçons d'expériences » passées ou en cours et ainsi retenir les pratiques qui fonctionnent. Les premières conclusions ont été présentées hier par l'association accompagnée d'une délégation de bailleurs lors d'un « Face à la rédaction » organisé par TPBM dans nos locaux.

Suite à ces retours, il existe selon eux, « plusieurs facteurs indispensables à la réussite de l'intervention des bailleurs sociaux ». Ils énumèrent : une volonté politique forte, un partenariat large et diversifié des acteurs, une vision globale des projets à mener et un financement adéquat. Ces pistes de réflexion seront par la suite remises au préfet des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pierre Dartout, représentant de l'Etat sur le territoire, comme l'explique en vidéo Bernard Oliver :

Se situer au-delà du bâtiment

Les bailleurs présents ont rappelé les difficultés rencontrées et les solutions apportées. Sur le cas plus concret du financement, Sébastien Makowski, responsable politique territoriale chez Grand Delta Habitat, évoque l'exemple à Carpentras « d'une opération d'acquisition-amélioration complexe, difficile à porter financièrement » dans le cadre d'un PNRQAD (Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés). Pour que l'opération se fasse, « nous sommes intervenus comme partenaires et avons dû avancer plus de 30 % de fonds propres mais, en échange, la ville et la communauté d'agglomération nous ont facilité d'autres opérations ».

Par ailleurs, que ce soit à Nice, Marseille, ou Toulon, le point commun des opérations réussies est qu'elles ont été accompagnées d'un « portage politique fort ». « C'est la condition de la réussite », affirme même Djilali Derouiche, directeur de la maîtrise d'ouvrage d'Erilia. Il a notamment participé aux chantiers de réhabilation du centre-ville de Toulon. « Nous avons connu beaucoup d'imprévus, si bien que le coût est forcément plus élevé. Ce type d'opérations, c'est de la dentelle. »

Autre condition : changer d'échelle et ne plus seulement s'intéresser à un seul bâtiment mais à l'immeuble dans son environnement global. Pour Feriel Bedder ​Abdelkdrim, directrice projet et stratégie chez ICF Sud-Est Méditerranée, « quand nous travaillons seuls sur un bâtiment, et que nous ne regardons pas ce qu'il se passe derrière, nous sommes ensuite obligés de revenir sur ces opérations pour les conforter car nous n'avions pas anticipé ce qui se passait autour. » Et Nathalie Dutheil, directrice de la stratégie patrimoniale chez Logirem, de compléter : « Le job du bailleur social doit se situer au-delà du bâtiment car cela peut avoir un effet levier et le résultat est alors plus pertinent. »

Retrouvez le compte-rendu complet de ces échanges dans le numéro 1281 de TPBM, à paraître le 10 avril. Cliquez ici pour connaître nos offres d'abonnement, à partir de 20 € / an.



Karen Latour
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer