AccueilEconomieGroupe Up : 50 ans d'innovation au service de la personne

Groupe Up : 50 ans d'innovation au service de la personne

Groupe Up (anciennement Groupe Chèque Déjeuner) est un acteur majeur de l'économie sociale et solidaire. Il conjugue modernité, innovation et développement durable.
Groupe Up : 50 ans d'innovation au service de la personne
D.R. - Julien Henry, chargé de développement commercial grands comptes à la délégation régionale Paca du Groupe Up.

Economie Publié le ,

L'économie sociale et solidaire (ESS) fait partie de l'ADN du Groupe Up. Et pour cause, le statut et l'activité de la société s'inscrivent dans ce cadre. Tout commence en 1964 avec la création de la Scop* Chèque Déjeuner. « Le fondateur avait décidé d'associer les collaborateurs à la réussite de l'entreprise. C'était un visionnaire », explique JulienHenry, chargé de développement commercial grands comptes à la délégation régionale Paca.

Poussée par l'ordonnance De Gaulle-Pompidou qui permet l'essor des titres restaurant en France, la société prend rapidement de l'ampleur. Avec un objectif clair : proposer des solutions et des services pour améliorer le bien-être des salariés.

« Pendant 30 ans, nous avons proposé le Chèque-Déjeuner. Aujourd'hui, plus de 100 marques, produits et services dans le monde ont été imaginés et mis en place. Nous répondons à de nouveaux besoins pour toujours coller aux attentes de notre clientèle. »

Pourtant, plus de 50 ans après, le groupe a su garder ses valeurs fondatrices, tout en diversifiant son activité et en se développant en France et à l'international.

Unique et partage

Pour coller davantage à l'activité actuelle et à la présence internationale du groupe, Chèque Déjeuner s'appelle, depuis 2015, Up. « U pour unique, car notre modèle coopératif est unique. P pour partage car chez nous, cette notion est essentielle », résume Julien Henry. Up est désormais la nouvelle identité du groupe. Une déclinaison par marque est ensuite opérée : Chèque-déjeuner, Chèque-Cadhoc, Chèque-Culture, etc.

Le développement du groupe est considérable : il est aujourd'hui le troisième émetteur de titres de services au monde. Avec un volume d'affaires de plus de 6 milliards d'euros.
Mais comme dans tous les secteurs économiques, la concurrence existe. Pas de doute pour Julien Henry :

« Il est important de bien penser son business sur le long terme pour garder une longueur d'avance. Nous nous attachons à développer une économie durable au service d'une société plus juste, plus sociale, plus démocratique. »

Dématérialisation

Parmi les dernières évolutions, impossible de ne pas parler des nouvelles technologies de l'information et de la communication. « La dématérialisation est en marche au sein de notre groupe », confirme Julien Henry. Il fait référence au décret du 6 mars 2014 relatif aux conditions d'émission et de validité, et à l'utilisation des titres-restaurants. Ce décret, qui est entré en application le 2 avril, permet aux employeurs de proposer à leurs salariés des titres-restaurants dématérialisés. Cela peut passer par une carte, une application mobile, une plate-forme web.

Conscient de la force de son modèle coopératif, le groupe entend à présent se positionner « comme un ambassadeur emblématique de l'ESS dans le monde ». En région Paca, il entretient ainsi tout naturellement des liens forts avec la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire Provence-Alpes-Côte d'Azur (Cress Paca). A titre d'exemple, la société participera en novembre à SO EKO, le salon professionnel des achats socialement responsables organisé par la Cress Paca en novembre prochain à Marseille. Il avait déjà participé à Grasse, à la première édition, en novembre 2014.

* Société coopérative et participative.

Article réalisé en partenariat avec la Cress Paca.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?