Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Grasse : le privé réinvestit le centre ancien

le - - Urbanisme

Grasse : le privé réinvestit le centre ancien
R. MARIO - Rue Mirabeau, la façade de l'ancienne parfurmerie Hugues Aîné va faire l'objet d'une opération de crowdfunding.

Des investisseurs porteurs de projets immobiliers se portent acquéreurs d'immeubles et les réhabilitent. Une évolution très positive dans la reconquête engagée depuis des années par la collectivité et ses partenaires.

Mobilisée depuis de nombreuses années avec ses partenaires dont l'Anru ​(Agence nationale pour la rénovation urbaine) pour réhabiliter et requalifier son centre historique, la ville de Grasse est en train d'enregistrer des signaux positifs dans cette complexe reconquête. Des investisseurs privés, porteurs de projets immobiliers, commencent en effet à appuyer les actions publiques de rénovation urbaine.

Au numéro 6 de la place Ossola, dans le périmètre du PSMV (Plan de sauvegarde et de mise en valeur) du centre ancien, un investisseur, Norbert Perez, vient d'acquérir auprès de la Ville une ancienne savonnerie ensuite transformée en bain public puis en hôtel pour la réhabiliter, avec le concours de l'architecte grassois Stéphane Le Goadec, en immeuble d'habitation de cinq logements. Ils seront destinés à la location. Le permis de construire, après avis favorable de l'architecte des bâtiments de France, vient d'être délivré et les travaux sont prévus avant la fin de l'année pour une durée d'un an environ.

« Une dizaine d'opérations de ce type sont prévues dans le centre ancien. Cette arrivée d'investisseurs privés est une évolution très favorable pour ce secteur de la ville et confirme le bien fondé de notre stratégie qui consiste notamment à attirer des étudiants dans le centre ancien, en lien avec le développement de nouvelles formations universitaires à Grasse », se réjouit le maire, Jérôme Viaud.

Une antenne de l'Ecole Supérieure du Parfum va ouvrir dans les prochains jours dans les locaux de l'ancienne Caisse d'Epargne, boulevard du Jeu de Ballon. Espace Jacques-Louis Lions, le master « FFI » (Flavour and Flagrance Industry) du groupe Edhec a fait le plein d'étudiants. Avec la mise en place d'autres formations, la Ville espère dans les prochaines années franchir la barre des 500 étudiants dans la cité des parfums.

Tous les leviers actionnés

Concernant les réhabilitations d'immeubles, la Ville a récemment vendu aux enchères (130 000 euros) la villa Iacomi, boulevard Fragonard, à proximité du Musée d'Art et d'Histoire de Provence. Un permis de construire est en instruction pour une réhabilitation en appartements très haut de gamme. Rue Gazan, près de la mairie, un autre bien immobilier va être cédé pour une réhabilitation en logements également. « Nous actionnons tous les leviers possibles pour requalifier notre patrimoine historique, à l'image de l'opération de crowdfunding que nous allons lancer dans les prochains jours pour mettre en valeur la façade de la parfumerie Hugues Aîné, rue Mirabeau », explique Jérôme Viaud. 75 000 euros doivent être rassemblés pour mener à bien cette opération sur un bâtiment historique du centre ancien.

L'autre bonne nouvelle pour Grasse est qu'elle va signer tout prochainement avec l'Etat, la convention cadre du dispositif « Action Coeur de Ville ». Un dispositif national qui prévoit une série d'actions engageant l'Etat, la collectivité et l'ensemble des acteurs publics et privés pour poursuivre la reconquête du centre ancien.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer