AccueilUrbanismeGrand Delta Habitat : création d'une foncière pour réhabiliter commerces et habitat

Grand Delta Habitat : création d'une foncière pour réhabiliter commerces et habitat

Pour s’attaquer aux centres anciens dégradés, Grand Delta Habitat et la Banque des territoires construisent, pour septembre, un outil destiné à racheter et moderniser commerces et habitations.
Grand Delta Habitat : création d'une foncière pour réhabiliter commerces et habitat
E. Brugvin - Xavier Sordelet, directeur général de Grand Delta Habitat, et Michel Gontard, son président

UrbanismeVaucluse Publié le ,

Xavier Sordelet, directeur général de Grand Delta Habitat (GDH), finalise avec la Banque des territoires la mise en place d’une foncière afin de réhabiliter les centres anciens. L'objectif est notamment de rendre de nouveau accessibles les étages des immeubles occupés au rez-de-chaussée par des commerces afin de lutter contre la baisse du nombre d’habitants dans les hypercentres. « La foncière disposera de moyens pour racheter des cellules commerciales attenantes, les regrouper afin d'offrir des surfaces en phase avec les attentes des consommateurs et libérer un espace sur l’édifice pour permettre de recréer des entrées d’immeubles afin d'accéder aux étages supérieurs », assure Xavier Sordelet.

La foncière commercialisera ensuite ces espaces de vente à des tarifs en phase avec le marché. GDH acquerra les étages supérieurs pour les remettre aux normes et accueillir de nouveaux locataires dans le cadre de sa politique d’accroissement de son parc de logements. En partenariat avec les communes, l’ingénierie de Grand Delta Habitat a déjà identifié plusieurs périmètres d’intervention : la rue de la République à Cavaillon, le centre ancien de Carpentras, celui de Manosque, de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ainsi que de L’Isle-sur-la-Sorgue. « Les municipalités impliquées nous fournissent un recensement précis du foncier à rénover, reprend Xavier Sordelet. Nous intervenons sur un nombre réduit de communes pour permettre des conduites d’opérations efficaces. »

Pour l’heure, les deux partenaires finalisent la structure juridique de la foncière qui prendra la forme d’une société anonyme. Tous deux se répartiront le capital avec une position majoritaire de GDH. La coopérative pourrait apporter de l’ordre 1,1 M€ au capital, l’émanation de la Caisse des dépôts 1 M€. L’outil, attendu par de nombreux maires aux centres anciens aux quartiers dégradés, sera opérationnel pour septembre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?