Fermer la publicité

Grand Avignon : 15 millions pour rénover l'opéra

le - - BTP

Grand Avignon : 15 millions pour rénover l'opéra
A.R. - Les élus, techniciens et architectes en charge de la réhabilitation de l'opéra du Grand Avignon.

C'est un ballet d'ouvriers du bâtiment qui va investir dans quelques mois l'opéra du Grand Avignon. Le répertoire est connu : des travaux de mise aux normes de cette structure de 1120 places.

« Restaurer l’opéra d’avant pour en faire un plaisir contemporain », tel est le leitmotiv de Vincent Speller, maître d’œuvre des travaux de réhabilitation, Fabre-Speller architectes. Le bâtiment culturel de 1847 va bénéficier d’un investissement de 15 millions d’euros. « Le hall d’entrée va être redessiné, les espaces d’accueil du public intégrés au projet... Bref il faut redonner de la vie au lieu », souligne Vincent Speller.

Les travaux vont être menés tambour battant. A la baguette : les services du Grand Avignon et le vice-président délégué aux grands équipements et aux spectacles vivants de la communauté d'agglomération, Georges Bel. De l’été 2016 à l’été 2017, l’atelier couture sera réhabilité et des bâtiments destinés au personnel artistique et technique de l’opéra seront construits dans la zone d'activité de Courtine. Au printemps 2017 une salle éphémère sera créée en face de l’entrée de la gare TGV. En juillet 2017, le personnel technique et artistique déménagera en Courtine. De juillet à septembre 2017, des travaux d’aménagement seront effectués dans le bâtiment annexe de la rue Racine. En septembre 2017, la direction de l’opéra, le personnel administratif et le service communication déménageront rue Racine. De septembre 2017 à octobre 2019, se déroulera le chantier de réhabilitation de l’opéra.

Accessibilité à réorganiser

Les missions du maître d’œuvre ont été clairement définies. L’accessibilité globale du bâtiment sera réorganisée pour le public, pour les artistes et les techniciens. L’accès aux décors sera repensé. Des ascenseurs seront également installés. L’outil scénographique sera renforcé. Les travaux engagés à la cage de scène porteront sur la charpente et le gril, les passerelles de scène, le plateau technique, la fosse d’orchestre et les réseaux scéniques. La salle sera requalifiée. Le hall d’accueil sera également repensé et le foyer du public retrouvera son faste historique avec une vision plus contemporaine. Enfin les façades et les toitures vont être totalement restaurées.

« La façade est masquée aujourd’hui par les sas en verre, dégradée puisqu’il y a des bouts d’angelots qui tombent et qu’on ne reconnaît même plus Molière. Il faut redécouvrir cette architecture qui était magnifique. C’est un plaisir patrimonial. A l’intérieur, la salle à l’italienne possède un cachet particulier avec une peinture exceptionnelle sur la coupole et des drapés peints pas encore mis en valeur », explique plein d’entrain Vincent Speller.

Un projet à plusieurs partitions

Ce projet est en fait triple : amélioration et construction de nouveaux bâtiments techniques et artistiques (Courtine), création d’une salle éphémère (Courtine, en face de la gare TGV) et enfin réhabilitation de l’opéra (place de l’horloge). Le coût total de l’opération est de 20 millions d’euros.

La phase de travaux de l’opéra aura lieu sur deux saisons artistiques : 2017-2018 et 2018-2019. Durant cette période les spectacles seront maintenus dans une structure éphémère de 850 places en Courtine, en face de la gare TGV. « Nous allons construire une structure bois. La structure intérieure, c’est-à-dire les gradins, le gril, les sièges, va être récupérée de l’opéra de Liège. Mais on travaille aussi sur la volumétrie de la salle pour lui trouver une autre fonction plus tard qu’elle soit sportive ou autre », souligne Sandrine Charvet, DE-SO architecture.

Actuellement, l’opéra a déjà franchi les remparts d’Avignon. Les ateliers de décors, de création de costumes, de stockage sont installés en Courtine, route des Rémouleurs. L’orchestre régional Avignon-Provence est également sur ce site. « L’idée est donc de rénover la partie atelier des décors et la partie stockage des costumes. Nous devons également accueillir provisoirement le personnel administratif et technique de l’opéra, les danseurs et les choristes », souligne Jacques Deloire, ID d’Archi. Un nouveau bâtiment avec des magasins techniques de 350 m2 sera construit, ainsi qu’un bâtiment administratif de 440 m2. Dans le bâtiment existant de la route des Rémouleurs, un plancher intermédiaire sera créé.

Retrouvez chaque mercredi l'actualité de la construction et des décideurs économiques en Paca en vous abonnant à TPBM. Pour plus de renseignements, cliquez ici.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer