AccueilEconomieGérard Gazay invité de la FBTP 13

Gérard Gazay invité de la FBTP 13

Dans le cadre des petits déjeuners de la fédération, Philippe Deveau, le président de la FBTP 13, avait invité Gérard Gazay, vice-président du conseil général des Bouches-du-Rhône et maire d'Aubagne, à parler projets d'aménagement et économie.
Gérard Gazay invité de la FBTP 13
F. Delmonte - Au centre, le maire d'Aubagne Gérard Gazay et à sa droite, le président de la FBTP13 Philippe Deveau

EconomieBouches-du-Rhône Publié le ,

« Dans votre profession, il y a des exemples qui montrent que l’on peut réussir quand on se lève tôt et que l’on se couche tard… » Devant les entrepreneurs de la FBTP 13, Gérard Gazay, vice-président du conseil départemental des Bouches-du-Rhône (CD 13) et maire d’Aubagne, a voulu placer son intervention sous le signe de la combativité et du concret. En face de lui, à la Maison du bâtiment et des travaux publics, le président Philippe Deveau avait réuni des membres du bureau et des adhérents pour rappeler la réalité de la profession. « Une profession sinistrée (…) qui ne voit pas le bout du tunnel », martèle en introduction le patron de la Fédération du BTP des Bouches-du-Rhône, qui représente 45.000 salariés dans le département.

« 500 millions d’investissement »

Pourtant, « le département fonctionne mieux qu’un autre, mais l’activité est insuffisante » souligne Philippe Deveau. Ce dernier attend beaucoup du conseil départemental en 2016 : « vous serez le seul pôle opérationnel l’année prochaine » en faisant référence à l’an « un » de la métropole et à la première année de mandat de la nouvelle équipe en charge de la région.

« En 2016, nous allons reprendre le rythme » confirme Gérard Gazay, après une phase « d’inventaire » et de mise en route de l’exécutif. Et l’élu du département de rapporter les propos de Martine Vassal, la présidente : « nous n’allons pas toucher les 500 millions d’investissement ».

« Une année blanche sans chantier »

Une bonne nouvelle pour les chefs d’entreprise du BTP, mais ces derniers attendent du concret. C’est ce qu’Alain Dousse, entrepreneur à Aubagne et membre de l'UPE13, veut savoir : « quels sont les chantiers des collèges pour les deux ans à venir ? ». « Il y aura une année blanche s’il n’y a pas de chantier » souligne également Jean Biancotto, de la fédération. Sur ce sujet, Gérard Gazay s’engage à « revenir quand les arbitrages seront faits ». « Si les projets sont prêts, il faut les lancer au plus vite » entend-t-on dans la salle.

Gérard Gazay rappelle « les aides du conseil départemental aux communes » et plaide pour « des processus rapides, car nos concitoyens ne supportent plus d’attendre ». L’élu soutient aussi que le département « n’augmentera pas les taxes sur les entreprises » pendant ce mandat et souligne que « le département veut faire entrer des clauses sociales dans les marchés publics, pour permettre à ceux qui font un travail correct de travailler et aussi pour permettre aux PME locales de mieux répondre » aux appels d’offres.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?