Fermer la publicité

Gare d'Aix-en-Provence : une grue pour des travaux à grande vitesse

Bouches-du-Rhône le - - BTP

Gare d'Aix-en-Provence : une grue pour des travaux à grande vitesse
W. Allaire - Doté d'une capacité de levage d'éléments pesant jusqu'à une centaine de tonnes, cette grue XXL déplace les morceaux de rail comme des allumettes.

Après une pause de quelques semaines due à la crise sanitaire, les travaux de modernisation de la ligne Marseille-Gardanne-Aix ont repris début mai. Le 29 juin, Egenie et TSO (groupe NGE) ont mobilisé une grue de levage XXL pour poser le nouvel aiguillage de la plate-forme aixoise.

Depuis plus deux ans, les engins de chantier sont presque aussi nombreux que les TER à la gare d'Aix-en-Provence. Egenie, Sages Rail et TSO, les filiales de NGE mandatées par SNCF Réseau, sont à pied d'oeuvre pour boucler la deuxième phase de projet de modernisation l'axe Marseille-Gardanne-Aix-en-Provence (MGA2). Derrière la silhouette inchangée du bâtiment voyageurs, figée dans son architecture typique du style ferroviaire de la fin XIXe siècle, le ballet des pelleteuses a pris possession des voies. L'an dernier, une première étape importante a été franchie avec la livraison de deux ouvrages stratégiques : le pont-rail de l'avenue Robert Schuman, situé au bout du plan de voies de la plate-forme aixoise, a été élargi de deux voies à cinq et la passerelle qui enjambe les rails a quant à elle été allongée pour desservir le cinquième quai aménagé devant la gare.

« Le chantier se poursuit aujourd'hui à un rythme soutenu pour mettre la gare en service comme prévu à la fin de l'année 2020 », indique Jacques Frossard, directeur régional de SNCF Réseau. Pour rattraper le retard causé par la pause forcée de quelques semaines induite par la crise sanitaire, le gestionnaire du réseau ferré a dû se résoudre à interrompre la circulation des trains plus longtemps que prévu entre Gardanne, Aix et Meyrargues. « Le trafic est interrompu depuis le 29 juin et la coupure durera un mois de plus jusqu'en décembre », précise Jacques Frossard. Les usagers des TER Aix-Marseille devront donc prendre leur mal en patience et se rabattre sur les cars de substitution mis en place par la Région.

Une grue de levage XXL

Sur les quais désertés par les voyageurs, le chantier bat son plein. « Le plan de voie de la gare d'Aix est en train d'être complètement reconfiguré avec l'ajout d'une cinquième voie de circulation », explique Alexandra Biro, la directrice de l'opération chez SNCF Réseau. Le projet aborde sa dernière ligne droite. « On finit d'installer le ballast et on pose un nouvel aiguillage », indique Robin Hervé, conducteur de travaux principal chez Egenie.

En ce 29 juin, les entreprises se sont adjoints un renfort de poids pour finaliser l'une des opérations les plus complexes du projet. Une grue de levage ferroviaire propriété de TSO effectue sa première incursion sur les rails de Provence-Alpes Côte d'Azur pour procéder à la pose d'un second aiguillage à l'entrée du faisceau de voies de la gare. Unique dans l'Hexagone, ce monstre d'acier de 36 tonnes soulève les pièces de l'aiguillage assemblées dans la trémie qui jouxte la gare pour les déposer sur le ballast. « Grâce à la grue, on divise par deux le temps d'intervention », se félicite Jean-Yves Oliver, directeur de travaux chez Egenie. L'engin (KRC 1200), de fabrication autrichienne, affiche la force digne d'un Arnold Schwarzenegger hyperstéroidien : doté d'une capacité de levage d'éléments pesant jusqu'à une centaine de tonnes, il déplace les morceaux de rail comme des allumettes. Après avoir récupéré les pièces de l'aiguillage qui pèsent de 15 à 30 tonnes chacune, la grue les dépose à leur emplacement définitif de part et d'autre du faisceau de voies. Cette manoeuvre effectuée en un temps record (1 h 30 à 2 heures), SNCF Réseau a la voie libre pour diligenter l'ultime phase du chantier. « Après l'aménagement des voies, on allongera les quais jusqu'à 220 mètres pour leur permettre d'accueillir des trains plus longs, à trois rames au lieu de deux aujourd'hui », précise Jacques Frossard. Au passage, l'un des anciens quais sera mis aux normes PMR (personne à mobilité réduite). Dès cet été, les filiales de NGE installeront des écrans antibruit le long de la voie qui jouxte la plate-forme aixoise. Le chantier se poursuit également en périphérie : après l'élargissement de la plate-forme ferroviaire, Enegie posera la deuxième voie entre Gardanne et Luynes.

Fin 2020, lorsque la gare d'Aix sera enfin remise en service, l'offre de transport aura gagné en performance. « Grâce au nouvel aiguillage, les trains iront plus vite. Ils pourront franchir les aiguilles à 60 km/heure au lieu de 30 km/heure auparavant », ajoute Alexandra Biro. Un gain de fluidité appréciable pour les voyageurs quotidiens lassés de passer une partie de leur journée dans des TER avançant à l'allure de petits trains touristiques.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer