AccueilUrbanismeGap : un grand lifting pour le quartier général Guillaume

Gap : un grand lifting pour le quartier général Guillaume

51 M€ ont été investis pour la réhabilitation de l'hébergement, la rénovation du réseau énergétique et la réalisation des infrastructures d'accueil du programme Scorpion de l'emprise militaire gapençaise.
Gap : un grand lifting pour le quartier général Guillaume
Esid Lyon / Armée de terre - Image 3D des infrastructures Scorpion, comportant deux bâtiments, partiellement rénovés, et trois bâtiments neufs.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Le quartier général Guillaume (QGG) accueille l'ensemble des formations de la Base de défense de Gap, parmi lesquelles le 4e Régiment de chasseurs (4e Rch), le Centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) ou encore la 141e antenne médicale du 7e Centre médical des armées. Plus de 1 200 personnes, militaires et personnels civils, fréquentent et partagent le site quotidiennement.

Depuis l'installation du 4e Rch en 1983 sur les hauteurs du quartier belle aureille, au sud de Gap, l'emprise militaire n'avait pas bénéficié de grands travaux de modernisation. Le lancement en mars 2019 du vaste chantier de réhabilitation des 16 000 m2 de bâtiments-hébergement des engagés volontaires (Evat), suivi en avril 2021 par la signature du contrat de performance énergétique (CPE) puis en septembre 2021 du déploiement des infrastructures du programme Scorpion marquent l'annonce de grands changements au cœur de l'enceinte militaire des Alpes du Sud.

Un programme de rénovation de 14 M€ pour le 4e Régiment de chasseurs de Gap

Un contrat d'objectif inédit

Trois bâtiments, qui abritent environ 700 soldats du 4e Rch et du CFIM, ont été ou sont encore en cours de restauration. Les cinq tranches de rénovation successives, débutées en 2019, s'étaleront jusqu'à mai 2024. Le coût total de l'opération, financée par les ministère des Armées dans le cadre du Plan hébergement, s'élève à 23 861 000 €, dont 4 330 000 € pour la zone dite « tampon », aménagée afin de reloger provisoirement les militaires pendant la durée temps des travaux. La maîtrise d’œuvre et la conduite du projet ont été confiées à l’Etablissement du service infrastructure de la défense de Lyon (Esid Lyon) et une dizaine d'entreprises du bassin gapençais ont été sollicitées.

Ces travaux de réhabilitation de l'hébergement ont été prolongés par le CPE signé le 26 avril dernier entre le ministère des Armées et l'opérateur IDEX Energies. Un contrat audacieux qui permet à la Base de défense de Gap d'opérer le virage vertueux de la transition énergétique en se fixant des objectifs concrets de réduction et de décarbonation de sa consommation d'énergie. Ainsi, deux chaudières biomasses, soutenues par 650 m2 de panneaux photovoltaïques couplés à 197 compteurs de mesures de performances énergétiques, vont être installées. Le réseau de chaleur sera lui aussi rénové afin de pourvoir aux besoins de chauffage et d'eau chaude sanitaire sur l'ensemble du Quartier Guillaume. « C'est un contrat d'objectif. Il est inédit. L'entreprise a obligation de résultats et non de moyens engagés », indique le lieutenant-colonel Jérémy West, commandant en second du 4e Régiment de chasseurs.

5 743 m2 de bâtiments construit ou restaurés

Contractuellement, IDEX Energies s'est engagé sur 20 ans à réduire de 36,6 % la consommation d'énergie finale pour les usages de chauffage, de ventilation, de climatisation et d'éclairage. L'opérateur s'est aussi engagé à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 82,9 % sur cette même période. Les travaux de changement de mode de production de chauffage ont débuté en août 2021 et doivent s'achever en novembre 2022. Le contrat visant la maintenance et l'exploitation du dispositif expirera en mai 2041. Des travaux d'isolation des bâtiments ''vie'', déjà restaurés, seront aussi engagés. Le coût total du projet s'élève, sur 20 ans, à 17,7 M€ dont 11,9 M€ au titre du volet écologique du Plan de relance gouvernemental. Le coût propre des travaux pour la tranche août 2021- novembre 2022 s'élèvera à 8 M€.

L'évolution de la capacité opérationnelle du 4e Régiment de chasseurs, avec l'acquisition, dans le cadre du programme Scorpion, de nouveaux véhicules blindés muli-rôle (griffons, jaguars et servals) a nécessité d'adapter les infrastructures de maintenance. « Deux bâtiments soit 2 160 m2 seront partiellement rénovés et trois bâtiments (3 583 m2) seront construits, détaille Eric Doaré, conducteur d'opération de l'Esid de Lyon et coordonnateur des chantiers Scorpion régionaux. Le coût total de l'opération, dont les travaux sont financés par l'armée de terre est d'environ 10,3 M€. » La durée des travaux, débutés le 13 septembre dernier, est estimée à 12 mois. Ici encore, une dizaine d'entreprises locales ont été sollicitées.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

Journal du 29 décembre 2021

Journal du29 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?