AccueilUrbanismeGap investit 21 M€ dans ses écoles, crèches et centres sociaux

Gap investit 21 M€ dans ses écoles, crèches et centres sociaux

Les 22 groupes scolaires, les crèches et centres sociaux de Gap vont faire l'objet de travaux, parfois lourds, d'ici la fin du mandat. Trois écoles et un centre social seront traités cette année.
Des travaux d'ampleur seront engagés à l'école Bellevue (2,2 M€ TTC), échelonnés sur un an.
M.-F. Sarrazin - Des travaux d'ampleur seront engagés à l'école Bellevue (2,2 M€ TTC), échelonnés sur un an.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

La Ville de Gap n'avait jamais consenti de tels efforts. D'ici la fin du mandat, elle va investir 21 M€ dans ses 22 groupes scolaires, ses crèches et centres sociaux, à travers un plan pluriannuel d'investissement. Il faut avouer qu'il y avait de réels besoins en la matière, même si la municipalité effectuait chaque année les travaux d'entretien et améliorations d'usage, au coup par coup. « Nos écoles qui, pour certaines, datent des années 1960, méritent une modernisation et une amélioration thermique », admet le maire de Gap, Roger Didier.

En réalité, l'effort ira même au-delà ; ces 21 M€ n'incluent pas la requalification de l'école Pasteur, concomitante à la réalisation du Carré de l'Imprimerie, ni celle de Paul-Emile-Victor, opérée dans le cadre du programme de rénovation urbaine du Haut-Gap.

Carré de l'Imprimerie à Gap : à quoi ressemblera le projet sélectionné ?

Trois établissements seront traités cette année et l'un servira de référence pour la suite. L'école Bellevue va faire l'objet d'une requalification totale pour 2,2 M€ TTC. Un an de travaux en perspective, menés par une équipe de maîtrise d'œuvre déléguée, comme ce sera le cas pour d'autres écoles qui feront l'objet d'une réhabilitation lourde. « Nous allons tout reprendre : l'isolation, le système de chauffage, les menuiseries, les sols si nécessaire, l'éclairage, la végétalisation de la cour, l'habillage des toitures en panneaux photovoltaïques », énumère l'élu. Le chantier se déroulera prioritairement pendant les vacances mais devrait aussi déborder sur les périodes scolaires, nécessitant peut-être la mise en place de préfabriqués (par exemple à Bellevue).

Quartier prioritaire du Haut-Gap : la phase opérationnelle va démarrer

Quels besoins d'extension ?

L'école rurale Raymond-Chappa sera elle aussi restructurée cette année pour 490 000 €. Ce montant comprend des travaux d'accessibilité, la création d'un préau recouvert de panneaux solaires, un réaménagement intérieur, en particulier des sanitaires, le renforcement de l'isolation extérieure et le changement des menuiseries. Le chauffage fait actuellement l'objet d'un audit énergétique. 2022 marquera la fin du chantier à l'école de la Pépinière, soit la protection de la cour et des accès, quelques aménagements intérieurs et la consolidation du sol du deuxième étage.

« Nous allons restructurer nos crèches et centres sociaux dans le même état d'esprit. » A commencer par le centre social Les Pléiades, retravaillé sur le plan énergétique et à l'intérieur, pour une meilleure fonctionnalité (150 000 €).

Cette grande remise à plat sera l'occasion de s'interroger sur les besoins d'extension de certaines écoles en étudiant l'évolution démographique de la ville et l'urbanisation à venir de plusieurs quartiers sur la base du plan local d'urbanisme et des permis de construire délivrés. Cette réflexion donnera prochainement lieu à un arbitrage sur le ou les groupes scolaires nécessitant d'être redimensionnés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?