AccueilEconomieGap : Eddy Bruhat, un esprit pionnier à la tête de Dautremer

Gap : Eddy Bruhat, un esprit pionnier à la tête de Dautremer

En matière de ressources humaines et de valorisation des déchets, Dautremer Charpente Couverture, à Gap, fait figure d'exemple.
1. Les dirigeants de Dautremer mènent une politique novatrice en matière de recrutement, avec l'appui de Pôle Emploi, de l'Afpa et de Constructys
Marie-France Sarrazin - 1. Les dirigeants de Dautremer mènent une politique novatrice en matière de recrutement, avec l'appui de Pôle Emploi, de l'Afpa et de Constructys

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Eddy Bruhat n'est pas le genre d'homme à se reposer sur ses lauriers. Il fait partie de ces entrepreneurs en accord avec leur époque, qui tentent de la comprendre, qui préfèrent s'adapter plutôt que lutter.

Cet ancien militaire de la Marine nationale met toute son énergie au service de Dautremer Charpente Couverture, société qu'il a reprise il y a un an et demi avec son associé, Stéphane Lambert. Le Savoyard cherchait une entreprise de construction bois pour faire aboutir un projet de tourisme durable à Notre-Dame-du-Pré, petite station familiale du massif de la Vanoise, lancé avant l'apparition du Covid. « Je voulais proposer une alternative aux stations bétonnées en reprenant un camping avec la commune et la communauté de communes, et en organisant des activités douces pour la clientèle ». Le concept reposait sur un hébergement constitué de chalets modulaires durables sur pieux, vissés dans le sol, fonctionnant sur le principe de l'autoconsommation grâce à l'implantation de panneaux solaires et à un système de récupération des eaux de pluie. La société de construction bois devait se charger de la conception et de la réalisation de cet habitat modulaire. Eddy Bruhat projetait de racheter un établissement nantais mais le destin l'a finalement conduit à Gap. Heureux hasard pour celui qui a passé son enfance à quelques encablures de là, à Serres.

A Gap, les premiers immeubles en structure bois sont réalisés par Dautremer pour Pro & Immo. (Crédit : Pro & Immo)

La vie réserve son lot de surprises et les motivations initiales sont parfois bousculées, remises à plus tard. « La partie écolodge est en stand-by tant l'activité de Dautremer est florissante : + 10 % de chiffre d'affaires en 2021, + 20 % en 2022, pour atteindre 5 M€ ». La RE 2020 et le Covid n'ont fait que confirmer l'engouement pour ce matériau chaleureux qu'est le bois. « Les gens plébiscitent le bois, et on a beaucoup de mal à suivre », admet l'entrepreneur. Son chantier le plus emblématique du moment est la construction du programme So Green, à Gap, du promoteur Pro & Immo : trois immeubles en structure bois, remplaçant le béton habituellement mis en œuvre. Si les bâtiments collectifs en bois sont monnaie courante dans les autres territoires, ils sont loin de l'être dans les Hautes-Alpes. M. Bruhat ne cache pas sa fierté de participer à cette première à Gap.

L'embauche de jeunes peu expérimentés, formés en interne chez Dautremer

Outre les promoteurs, les particuliers, centres de vacances et opérateurs publics font appel à cette entreprise de construction bois, charpente, couverture et désamiantage, créée par François Dautremer il y a plus de 30 ans. « Un grand professionnel, en avance sur son temps et aux valeurs humaines fortes », décrit Eddy Bruhat. Des qualités que la nouvelle équipe aux commandes s'emploie à perpétuer.

« Le BTP doit faire face à deux challenges : le recrutement et la fidélisation des employés. Nous devons nous adapter à la nouvelle génération qui bouscule nos habitudes », avait lancé Eddy Bruhat lors de la journée annuelle de la fédération du BTP 05 en tant qu'ambassadeur RSE.

Hautes-Alpes : où en est le projet de création de haute école du bois et de la forêt ?

La main d'œuvre manque au sein du secteur de la construction bois. Rares sont les charpentiers sur le marché. La concurrence, pour les attirer, est rude, et le prix à payer élevé. Plutôt que de subir la situation, Eddy Bruhat et Stéphane Lambert ont choisi une autre voie surfant sur le désir de reconversion et de métiers qui font sens. Ils ont donc embauché 17 personnes supplémentaires depuis leur arrivée, portant l'effectif à 52. « Nous misons sur des jeunes motivés, pour certains sans grande expérience, pour d'autres pas du métier, capitalisant sur de la formation continue en interne et sur nos employés capables de transmettre leur savoir-faire ». Un pari à long terme pour les entrepreneurs, qui a trouvé écho auprès de Pôle Emploi, l'Afpa et Constructys. « Nous ne pouvons envoyer nos jeunes en formation deux semaines durant. Nous organisons des modules de formation flash le vendredi matin ». En parallèle, M. Bruhat, adepte du partage d'expérience, participe à des groupes de travail sur la féminisation des métiers techniques. Les conditions de travail se sont grandement amélioré, mais le message a encore du mal à passer et lui-même peine à féminiser ses équipes sur le terrain.

Une future coopérative pour de l'achat groupé ?

En tant qu'instigateur de bonnes pratiques RSE au sein de la fédération, l'entrepreneur tâche de montrer l'exemple. Les ressources humaines en sont un pan, l'écologie un autre. « Sur le Boncoin, nous offrons des palettes et des chutes de bois, soit pour les transformer en meuble, soit pour se chauffer. Nous avons ainsi moins de déchets ». Il étudie ensuite la possibilité de valoriser les tuiles auprès d'un producteur de sable et de gravier. Rien ne se perd, tout se transforme. Surtout en cette période inflationniste.

Pour faire face à la hausse du coût des matières premières, justement, Eddy Bruhat envisage de monter une coopérative pour rendre possible l'achat groupé. Parmi ses autres projets des mois à venir, figure l'acquisition d'une machine numérique de découpe pour gagner en autonomie. Et il garde toujours, dans un coin de sa tête, l'idée de développer son concept d'écolodge modulaire.

Le Grand Prix 2022 d'architecture durable des Hautes-Alpes a tenu toutes ses promesses

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

Journal du 09 novembre 2022

Journal du09 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?