Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

FPI Provence : un beau millésime 2015 pour les promoteurs immobiliers

le - - Urbanisme

FPI Provence : un beau millésime 2015 pour les promoteurs immobiliers
FPI Provence - "Après 5 ans de baisse, on retrouve les résultats de 2010", se réjouit Stéphane Perez, président de FPI Provence.

Le secteur de la promotion immobilière a enregistré l'an passé des taux de croissance à deux chiffres sur le pourtour de la Provence, tant au niveau des mises en vente que des réservations. Après cinq ans de baisse, l'activité retrouve son niveau de 2010.

L’heure est au satisfecit pour Stéphane Perez, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers de Provence (FPI Provence), qui a dévoilé les grandes tendances enregistrées l’an passé par le secteur en amont de la soirée de remise des « Pyramides d’argent », qui se tiendra le 31 mars prochain à Marseille. « Les résultats sont très bons : on a fait 11.500 mises en vente (+ 37%) et 10.200 réservations (+ 27%) sur la Provence », un périmètre qui va « d’Avignon à Saint-Tropez et de Marseille à Gap », c’est-à-dire la région Paca amputée du département des Alpes-Maritimes et de l’Est Var (secteur de Fréjus). Et le président de FPI Provence d’ajouter :

« Ça change. Après 5 ans de baisse constante, on retrouve les résultats de 2010 qui était une bonne année. »

La Provence a ainsi enregistré une croissance non seulement supérieure à celle observée au plan national, mais également dans toutes les autres régions françaises.

Ces tendances, portées « par les grandes villes » que sont « Marseille, Aix, Avignon, Toulon », sont, dixit Stéphane Perez, le fruit de « deux raisons et demi ». Les deux premières renvoient à l’action gouvernementale. Tout d’abord, la loi Pinel qui permet une défiscalisation de 21% sur un achat. « L’investisseur se sent considéré, sans barrière », commente le président de FPI Provence. Le secteur profite aussi de la mise en place de la nouvelle version du prêt à taux zéro, le « PTZ nouveau ».

« On peut financer 40% du taux d’acquisition avec 15 ans de différé : on n’a jamais vu ça. Cela stimule l’acquisition et l’investissement. »

Grâce à ces deux mesures, Marseille, jusque-là « peu attractive », a ainsi réussi à attirer « quelques investisseurs qui viennent de l’extérieur », dans un marché réparti équitablement en acquisition et investissement (50% chacun).

« Les promoteurs sont meilleurs »

Et pour la « demi-raison » ? « Les promoteurs sont meilleurs », affirme Stéphane Perez. « Depuis un an ou deux, on a un nouvel état d’esprit. On n’a plus un  simple rôle de bâtisseur, de bétonneur, mais plus un rôle dans l’habitat. On ne bâtit plus un immeuble seul dans son coin : on tient compte de son environnement, de la mixité, de l’accessibilité… », énumère-t-il.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans le numéro 1122 de TPBM (parution le 23/03/2016). Cliquez ici pour avoir plus d'informations sur nos offres d'abonnement. 




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer