Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Forcalquier investit 1,5 M€ dans la réhabilitation de son complexe omnisports

Alpes-de-Haute-Provence Publié le - - Urbanisme

Forcalquier investit 1,5 M€ dans la réhabilitation de son complexe omnisports
ID&M ingénierie- Arcan Architecture - La consultation des entreprises devrait démarrer d'ici quelques semaines.

Le cabinet d'architecture marseillais Arcan Architecture, en co-activité avec ID&M ingénierie, a pris les rênes du projet de réhabilitation du complexe omnisports évolutif couvert de Forcalquier. Un projet global estimé à 1,5 M€.

Les douches communes dans les vestiaires et la température intérieure ne dépassant pas les 10°C en hiver ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir. La commune de Forcalquier a décidé de lancer les travaux de réhabilitation de son complexe omnisports évolutif couvert (Cosec) à partir de cet été. Le cabinet d'architecture marseillais Arcan Architecture, en co-activité avec ID&M ingénierie, a déjà livré sa proposition. Le démarrage des travaux est programmé pour la mi-juillet avec une livraison prévue pour le mois d'avril 2020. L'enveloppe affectée aux travaux s'élève à 1,3M€.

Le bâtiment rectangulaire cédera bientôt sa place à une structure plus atypique : « Le cabinet en charge du projet nous a proposé une vision plus minérale qui s'accorde avec l'environnement safré du territoire. Avec la construction d'alcôves sur les parois extérieures nous devrions gagner quasiment 45m2 de surface de rangement sans augmenter l'emprise au sol. C'est une vraie plus-value », détaille Alexandre Jean, adjoint aux Finances de la commune.

Les travaux prévus

Construit en 1994, le bâtiment est resté, selon les termes d'Alexandre Jean, « dans son jus ». Des premiers travaux de désamiantage ont été réalisés dans les années 2000 et des travaux d'entretiens réguliers permettaient aux usagers de continuer à utiliser la structure mais le bâtiment n'était plus aux normes. « Nous avions porté un premier projet avec l'ambition de poser des panneaux photovoltaïques sur le toit, sur le modèle des centrales villageoises, mais la charpente ne nous le permettait pas », précise-t-il.

La commune a donc opté pour un projet simplifié mais qui devrait néanmoins changer la physionomie de l'édifice et permettre d'accueillir des compétitions d'envergure régionales. Le sas d'entrée sera supprimé, les gradins amovibles remplacés par des gradins en dur, une buvette fixe sera créée. L'électricité et le revêtement seront mis en conformité. La taille des vestiaires sera réduite mais améliorée. Un vestiaire « arbitre » va être construit tout comme un bureau dédié aux associations. L'éclairage sera amélioré et les accès sécurisés. « Mais le plus gros morceau du chantier sera la réhabilitation thermique, le Cosec est une véritable passoire énergétique », confirme l'élu.

Pour l'heure, le projet doit d'abord obtenir l'aval de l'architecte des Bâtiments de France. « Dans tous les cas les travaux devraient commencer dans les temps, l'architecte nous a proposé un autre projet de secours en cas de refus. »

Le financement du projet :

Coût Total :
1,5 M€ HT

Participation :
Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence : 802 600 €
Etat :
dotation de soutien à l'investissement local (DSIL) : 84 316 €
dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) : 200 000 €




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer